Sport

Football – Coupe de la CAF : Encore un gros morceau pour Fosa Juniors

Fosa Juniors est fixé depuis mercredi soir. Il croisera le fer avec la Renaissance Sportive de Berkane, en barrages de la Coupe de la Confédération 2019/2020, club marocain finaliste de la précédente édition et qui a été exempté de premier tour. Le sort semble s’acharner sur le champion de Madagascar, qui se coltinera encore une fois un gros morceau. Après avoir hérité du Tout Puissant, demi-finaliste de la Ligue des Cham­pions 2018/2019, auparavant, le voilà qui doit se frotter au finaliste de la Coupe de la Confédération 2018/2019.

La RS Berkane avait loupé le titre de peu, en mai dernier. Elle s’était inclinée en finale devant le Zamalek d’Egypte à l’issue de la séance fatidique des tirs au but.

Cependant, malgré ce tirage peu favorable, les Fosa veulent « se servir du statut de leurs futurs adversaires comme une source de motivation », pour ce nouveau challenge de taille qui les attend. Comme ils ont bousculé les Congolais du Mazembe, ils entendent également rivaliser avec les Marocains.

Le match aller est prévu pour le dimanche 27 octobre, au stade Alexandre Rabe­mananjara de Mahajanga. Par la suite, Fosa Juniors se déplacera au Maghreb, le dimanche 3 novembre, pour la deuxième confrontation entre les deux formations. Le vainqueur accèdera à la phase de groupes.

Au début de cette édition 2019/2020, la RS Berkane a été exemptée de premier tour. Elle a débuté sa campagne face à l’Ashanti Gold du Ghana, avec une victoire à la clef sur les deux rencontres. Score cumulé quatre buts à trois.
De son côté, Fosa Juniors avait sorti le SC Pample­mousses de Maurice au premier tour de la Ligue des Champions, avant de tomber face au TP Mazembe de la République Démocratique du Congo. Ce qui lui a valu d’être reversé dans cette Coupe de la CAF.

Les hommes de Titi Rasoanaivo auront donc une deuxième chance, pour se reprendre après leur élimination de la C1. Le coach majungais semble se méfier de son futur adversaire, si l’on se fie à sa réaction après le tirage au sort.
« Je ne connais pas encore très bien la RS Berkane. Mais j’estime que comme la majorité des clubs marocains, elle a un bon niveau. La preuve, elle a atteint la finale précédemment », considère Titi Rasoanaivo.