Accueil » Régions » Tsiroanomandidy – Exécution lors d’une opération d’interpellation
Régions

Tsiroanomandidy – Exécution lors d’une opération d’interpellation

La gendarmerie de Belobaka est sur les traces des comparses du défunt.

Appréhendé par la gendarmerie à Belobaka, un individu a trouvé la mort. Il a tenté de prendre la fuite en menant les gendarmes à ses complices selon la version officielle.

Fin de parcours pour un bandit activement recherché. Appréhendé à Amapharivato par les éléments de la brigade territoriale de la gendarmerie nationale de Belobaka Tsiroanomandidy, le multirécidiviste a été abattu. Lundi, tôt le matin, le quidam est tombé sous les balles des gendarmes conduits par le commandant de brigade. Cette fusillade meurtrière a éclaté lors d’une opération qui devait aboutir à l’arrestation des comparses de l’individu abattu. Les gendarmes avaient quitté à pied le chef-lieu de commune de Belobaka pour rejoindre la prétendue repaire d’un autre chef dahalo présumé. En chemin, alors que l’obscurité se dissipait peu à peu, l’individu déjà arrêté en aurait profité pour prendre la fuite. Ayant évolué dans cette zone, le quidam a une forte connaissance du terrain dont il a tenté de tirer parti.

Réjouissance populaire

D’après un point de situation communiqué au quartier général de la Circonscription Inter-Régionale de la Gendarmerie Nationale (CIRGN) d’Antananarivo, les gendarmes qui escortaient le suspect avaient fait des sommations mais celui-ci n’avait pas obtempéré. Alors que le fuyard était sur le point de réussir à s’évanouir dans la nature, les gendarmes d’escorte avaient fait parler la poudre. Frappé de projectiles pendant sa fuite éperdue, le suspect était tombé à terre pour succomber à ses blessures très peu de temps après.

Un constat a été d’emblée effectué par les gendarmes de la brigade avec le médecin du Centre de Santé de Base II (CSBII) de Belobaka. Le compère du défunt, également tristement connu en matière d’actes de banditisme, qui devait être surpris dans sa tanière a pour sa part réussi à prendre la poudre d’escampette. De source émanant de la gendarmerie nationale, la population locale a pour sa part manifesté son soulagement devant le fait que le caïd tristement célèbre soit enfin mis hors d’état de nuire. Malgré cette réjouissance, les acolytes du défunt continuent toujours à courir dans la nature. La dépouille du suspect a déjà été remise à sa famille tandis que les recherches des personnes en cavale se poursuivent. L’individu abattu était incriminé pour deux vols de bétail et deux attaques à main armée, dont une avortée.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi