Accueil » A la une » Levée de fonds – Le secteur privé aide les employés précarisés
A la une Economie

Levée de fonds – Le secteur privé aide les employés précarisés

Des  aides  pour  quatre  établissements  sanitaires  et  deux milles  employés  précarisés  sont  décidées  par  le  GEM.

Les membres du GEM ou Groupement des entreprises des Madagascar réunissent trois cent millions d’ariary afin de venir en aide aux employés précarisés et aux établissements de santé.

De l’aide financière et alimentaire pour deux milles employés victimes de la crise liée au coronavirus. C’est la solution adoptée par le GEM ou Groupement des entreprises de Madagascar et présentée publiquement, hier, au siège de la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo. Selon Thierry Rajaona, président du GEM, « l’effort de solidarité au niveau du secteur privé a permis une levée de fonds en pleine crise sanitaire. Trois cent millions d’ariary sont réunis. Cent mille ariary d’aide financière sera octroyée à chacun des deux mille employés en précarité à cause du contexte pandémique. De l’aide alimentaire est conçue pour mille salariés formels suspendus et actuellement très indigents. Ces bénéficiaires se composent d’employés à plusieurs enfants, de salariés en dégradation de revenus, de collaborateurs en situation de handicap et de femmes dans le travail mais devenues défavorisées ».

Le Programme Alimentaire Mondial ou PAM prend en charge l’acheminement de l’aide alimentaire comme financière. « L’initiative du GEM prend en compte la survie difficile dans laquelle se sont retrouvés plusieurs salariés du jour au lendemain. Le PAM apporte ses conseils et sa collaboration dans la répartition et la distribution des aides financières et alimentaires offertes par le GEM », indique Moumini Ouedrago, représentant du PAM à Madagascar. L’aide financière sera remise à chaque destinataire par transfert mobile téléphonique.

Aides sociales

Pour Thierry Rajaona, « l’octroi d’aide au profit des employés défavorisés est rendu possible par le basket fund mis en place pour regrouper toutes les donations en nature comme en numéraire remises par les entreprises ». Ce basket fund institué au niveau du GEM est prévu recueillir jusqu’en novembre 2020, les donations supplémentaires émanant des entreprises.

« La réussite de la première levée de fonds résulte de la mobilisation d’une cinquantaine d’entreprises. Ces dernières, même durement impactées par la crise sanitaire dans leurs fonctionnements ordinaires, n’oublient pas les employés licenciés et ne les abandonnent pas du tout. À preuve, se trouve la concrétisation de la décision d’adopter de l’aide, de venir au chevet de ces personnes qui ont travaillé pour les entreprises et qui se sont retrouvées à contre-gré au chômage ». Soutenant cette démarche depuis le début, le BIT ou Bureau International du Travail s’est chargé de l’incitation à la contribution au basket fund du GEM.

Présent, hier, à la Chambre de commerce et d’industrie d’Antananarivo, le Professeur Richard Rakotoarison, directeur adjoint du Cenhosoa ou Centre hopsitalier de Soavinandriana, parle de « l’appui venant du GEM englobant également la remise de huit respirateurs dont deux pour chacun des trois centres de santé bénéficiaires dans la capitale. Deux autres sont destinés à l’hôpital dans la ville de Mahajanga. Au Cenhosoa, les deux respirateurs reçus du GEM vont permettre de prendre en charge les malades de la covid-19. En ce moment, ce sont les respirateurs existants au service des urgences et au niveau de celui la réanimation qui sont occasionnellement utilisés pour traiter des cas graves de covid-19 ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi