Accueil » Economie » Statistiques – La pauvreté non monétaire touche 70% de la population
Economie

Statistiques – La pauvreté non monétaire touche 70% de la population

La pauvreté non monétaire représente environ 70% de la population malgache, selon les statistiques recueillies auprès de l’Institut national de la statistique (INSTAT). Hier, à Anosy, l’INSTAT a tenu une séance d’information relative aux 17 thématiques du troisième recensement général de la population et de l’habitation (RGPH3). Parmi ces thématiques, il a été fait mention de la mesure et de la cartographie de la pauvreté non monétaire des ménages et de la population de Madagascar.

La pauvreté non monétaire est représentée par deux groupes d’indicateurs, à savoir la pauvreté matérielle et la pauvreté multidimensionnelle.

Pour la pauvreté matérielle, les calculs ont fourni un ratio de 71,5 % comme proportion de la population malgache classée pauvre matériellement. Cette pauvreté matérielle est plus accentuée en milieu rural ,avec un taux de 83,4%, qu’en milieu urbain (21,8%). Les calculs du taux de cette pauvreté matérielle se basent sur l’indice de bien-être économique de l’individu, avec trois groupes d’éléments caractérisant les conditions de vie de l’individu, que sont les caractéristiques de l’habitation, la possession de biens d’équipements ainsi que la possession de cheptel.

La pauvreté multidimensionnelle est caractérisée par les privations multiples subies par la population. Il y a trois dimensions identifiant cette pauvreté, à savoir les privations à l’éducation, à la santé et les indicateurs de conditions de vie dans la pauvreté matérielle. Selon l’INSTAT, 74,2 % de la population est pauvre multidimensionnellement, c’est-à-dire que ces 74,2% sont privés de la santé, de l’éducation et des indicateurs de conditions de vie dans la pauvreté matérielle.

Le directeur général de l’INSTAT, Mande Isoara Zefania Romalahy ,a fait savoir que le taux d’accroissement de la population s’élève à 3,01 %. Ce taux n’est pas très différent de celui des autres pays africains similaires à Madagascar et on peut même dire qu’il est faible par rapport à celui de ces autres pays.

35 millions de dollars ont été alloués pour la réalisation de ce projet de recensement.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter