Actualités Politique

Affaire Singapour – Les importateurs de bois de rose malgache acquittés

Mauvaise nouvelle pour la Grande île. Les « importateurs » de bois de rose malgache, Wong Wee Keong et la société qu’il dirige, Kong Hoo Ltd, ont été acquittés ce jeudi par le tribunal de district de Singapour. Jugés pour l’importation illégale de plus de 29 000 rondins de bois de rose à Singapour, ils ont obtenu un verdict qui leur est favorable.

Madagascar n’ayant pas confirmé l’authenticité de la lettre envoyée par l’ancien premier ministre Jean Ravelonarivo, affirmant l’illégalité de l’exportation de bois de rose, la justice singapourienne a dû se contenter de s’en tenir à la loi de la Ville-Etat pour trancher. Or, selon la défense, Singapour ne considérait l’importation de bois de rose comme interdite par la loi qu’en novembre 2014, bien après l’arrivée de la cargaison au port de Jurong.

La justice singapourienne aurait également pu s’appuyer la convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore en voie d’extinction pour prendre sa décision, mais comme le quota d’exportation zéro a expiré le 13 février 2014 pour ne reprendre que quinze jours plus tard, l’interdiction semblait légalement levée à l’époque où le bois avait quitté Toamasina.

Une source proche du dossier indique que l’absence de témoignage des autorités malgaches dans cette affaire aura pesé dans la décision du tribunal de district de Singapour. Madagascar aurait pu se constituer comme témoin pour défendre ses ressources mais n’en ayant rien fait, il a permis que des importateurs de bois de rose s’en sortent. Tout comme il a toujours permis aux exportateurs et aux exploitants illicites de s’en sortir. Au grand dam du secrétariat de la CITES qui n’a pu que recommander des sanctions contre la Grande île face à l’absence de volonté de poursuivre et de condamner des trafiquants.