Accueil » A la une » Symposium des magistrats – Les magistrats font une introspection
A la une Politique

Symposium des magistrats – Les magistrats font une introspection

SG ministère de la Justice Gabrielle Savatsarah Raby.

Un symposium des magistrats se tiendra au CCI Ivato aujourd’hui et demain. Deux jours d’introspection pour répondre aux attentes des justiciables.

 » La magistrature malgache face aux attentes des usagers de la Justice”. Voilà le thème du symposium des magistrats qui ouvrira ses portes, aujourd’hui, au Centre de conférence internationale (CCI) d’Ivato, et prendra fin demain.

Comme indiqué dans le thème du symposium, les magistrats cogiteront sur les améliorations nécessaires à l’exercice de leur fonction et au système judiciaire pour répondre aux attentes des justiciables. Comme l’explique Gabrielle Savatsarah Raby, secrétaire générale du ministère de la Justice, l’idée de tenir ces deux jours de réflexion découle, notamment, des débats et résolutions du colloque national sur le foncier. Le constat est que la Justice a été fortement pointée du doigt comme une des causes des multiples problèmes fonciers.

“Contrairement à ce qui est martelé, il n’y a qu’environ 10% des affaires en justice qui concernent les problèmes fonciers. Seulement, durant le colloque national, la Justice a été fortement critiquée. Tous les problèmes ont été mis sur le dos de la Justice. Des recommandations y ont aussi été formulées. Aussi, avons-nous estimé qu’il était temps de se concerter pour voir comment concrétiser ces recommandations, mais aussi, pour faire une introspection et discuter des solutions face aux multiples critiques et attentes vis-à-vis de la Justice”, explique la secrétaire générale du ministère de la Justice.

La responsable ministérielle ajoute que le choix de tenir un symposium est juste pour les magistrats, par le rôle clé qu’ils tiennent dans le système judiciaire.

Cinq sous-thèmes

Les participants aux deux jours de réflexion au CCI Ivato vont ainsi débattre sur cinq sous-thèmes qui correspondent à cinq commissions. Le premier consiste à trouver des solutions aux dysfonctionnements de la Justice. La deuxième commission réfléchira sur la méthodologie idoine pour accélérer le traitement des dossiers en instance. Le troisième sous-thème s’interrogera sur la façon d’agir pour vaincre la corruption et statuer sur des critères objectifs pour évaluer les magistrats au niveau du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). La question des ressources et moyens matériels à mettre à la disposition de la Justice pour être efficiente sera le sujet des débats dans la commission numéro quatre.

La dernière commission correspond au sous-thème relatif aux conditions de travail des magistrats. Un sujet sur le tapis depuis la conférence nationale de la magistrature, en 2012. Après ce dernier rendez-vous et celui de 1998, le symposium d’aujourd’hui et demain sera le troisième rendez-vous où les magistrats feront une introspection. Cette fois-ci, il sera surtout question de trouver la meilleure manière de répondre aux attentes des usagers de la Justice.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter