Accueil » Economie » Exportation – Coup de jarnac contre la vanille
Economie

Exportation – Coup de jarnac contre la vanille

A qui profite le crime? Quelques jours après la tenue à Paris de la première réunion internationale sur la vanille, un reportage sur la chaîne française TF1 annonce le retrait sur le marché des pots de glace Haagen-Dasz vanille pour cause d’un taux élevé d’oxyde d’éthylène jugée cancérigène, metagene et reprotoxique. L’oxyde d’éthylène est utilisée dans la protection des denrées alimentaires et des aliments pour animaux pour ses qualités fongicides et bactéricides. Elle est interdite dans l’Union européenne depuis 2011.

Il va sans dire que la vanille malgache est concernée par cette affaire qui risque d’anéantir tous les efforts consentis par l’Etat pour redresser la vanille. Un véritable coup de jarnac qui a peut-être des liens avec les manœuvres sournoises orchestrées par certaines personnes pour justement saper les initiatives de l’Etat.  Des actes justes réactionnaires et dépourvus de tout sens patriote. Si la vanille est bannie en Europe, c’est toute une filière, des milliers de personnes qui vont boire la tasse. Et bien évidemment l’Etat perdra une grande partie de ses recettes.

Des affirmations graves assorties d’accusations diffamatoires ont été même lancées à l’endroit du ministre de l’Industrialisation, du commerce et de la consommation. Tout cela ne pourrait donc être fortuit. A preuve les planteurs et les exportateurs malgaches n’utilisent même pas l’oxyde d’éthylène pour protéger la vanille. Cela fait plus d’un demi-siècle qu’on exporte la vanille et c’est maintenant que les Européens découvrent cette anomalie.

Heureusement que la vanille s’exporte aussi ailleurs. En particulier aux États-Unis qui achètent la plus grande partie de la production. Et aux États-Unis, aucun retrait sur le marché des glaces Haagen-Dasz n’a été effectué pour la simple raison que l’oxyde d’éthylène est parfaitement autorisée. Pour le moment, il n’y a pas lieu à en faire un plat. Les clients américains assurent l’achat de la production.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Aucun complot !
    Eu Europe il y a des REGLES, une réglementation et des Lois connus de tous.
    Madagascar ne les respecte pas, la vanille est renvoyée à Madagascar !

    Pourquoi Madagascar veut toujours entrainer le Monde entier vers le bas ?

    Il y a de nouveaux producteurs de vanille en Afrique et en Asie qui respectent la réglementation et les normes.

    Madagascar a même tué la Vanille…après air Madagascar, La Jirama, la Kraomé, la Cnaps, etc…