Accueil » Social » Réquisition du LTP Alarobia – Les habitants font part de leur crainte
Social

Réquisition du LTP Alarobia – Les habitants font part de leur crainte

La  conférence  de  presse  organisé  par  les  habitants  a  eu  lieu  dans  le  bureau du  fokontany  Ivandry.

Le LTP Alarobia réquisitionnée pour accueillir les patients du coronavirus. Les habitants d’Ivandry demandent une mesure d’accompagnement stricte.

Une crainte par rapport à l’implantation d’un site pour accueillir les malades du coronavirus, hier dans la matinée. Les habitants ont organisé une conférence de presse devant le bureau du fokontany Ivandry, hier pour réclamer des mesures d’accompagnement strictes de peur de se trouver nez à nez face à la maladie. « Ce qu’on craint le plus c’est la mise en place de ce centre pour accueillir les malades dans ce lieu. On craint que cette situation ne favorise davantage la propagation de la maladie dans le fokontany. Si on prend en compte la proximité et les impacts pour les habitants », indique Tantely Ramiliarijaona, représentant des habitants.

L’annonce de la décision a crée une panique pour certains notamment dans le fokontany Ivandry dans le cinquième arrondissement. « Nous avons décidé de demander plus d’explications concernant ce sujet. Cette réunion a pour but de soulever notre inquiétude par rapport à la situation », enchaîne-t-il. Le président de la République a déjà annoncé lors de son allocution que certains lieux seront réquisitionnés pour faire office de centres de traitement des patients du covid-19.

Pétition

Pour les habitants, le centre de traitement ne doit pas être placé en plein centre ville. « L’État doit revoir sa décision et trouver un autre emplacement situé au niveau de la périphérie, des espaces ou des endroits se trouvant au rayon de 20 km autour de la capitale », avance-t-il. Une pétition a été d’emblée réunie afin de refuser l’implantation de ce centre de traitement. « On n’a nullement l’intention de manifester, mais notre objectif est que dans le cas où le centre serait implanté, l’État devrait assurer les moyens nécessaires pour éviter la propagation de la maladie et pour assurer que la population environnante ne puisse risquer de contracter la maladie », souligne le représentant. Cette pétition a été déposée auprès du président du fokontany. « Il s’agit tout simplement d’une simple demande adressée aux responsables. Nous comptons sur la compréhension des destinataires de la demande », conclut-t-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi