Faits divers

Crise de folie – Un gendarme en observation médicale

Appréhendé et maîtrisé par l’escadron spécial d’Intervention aux 67 ha dans l’après-midi de lundi, un gendarme de deuxième classe est placé en observation médicale dans un service spécialisé. D’après les informations reçues, son état s’améliore et il devrait bientôt pouvoir regagner son foyer.
Le jeune gendarme souffre de troubles mentaux, selon le rapport parvenu. Âgé d’environ une trentaine d’années, ce dernier est en service auprès de la direction des ressources humaines de la gendarmerie nationale. Lundi, il a semé la pagaille, aux 67 ha, plongeant ainsi dans la panique les personnes présentes sur les lieux. Désemparées, ces dernières ont prévenu la gendarmerie nationale. Informée de la situation, la Circonscription Inter-Régionale de la Gendarmerie Nationale (CIRGN) à Antananarivo a envoyé une unité de l’escadron spéciale d’intervention. Le gendarme de deuxième classe ne s’est pas laissé faire. À l’arrivée des éléments d’intervention, il a couvert d’insultes les gendarmes venus le maîtriser et s’est déchaîné sur une porte en donnant des coups de pied.
Les gendarmes venus à la rescousse ont, dans un premier temps, essayé de le calmer mais il n’a rien voulu entendre. Finalement, ils ont dû l’embarquer en usant d’autres méthodes. Des membres du personnel de l’infirmerie de la gendarmerie nationale avec des gendarmes envoyés par le commandement se sont chargés de l’amener dans un service spécialisé.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter