Accueil » A la une » Transport urbain – Le bus class bientôt opérationnel
A la une Social

Transport urbain – Le bus class bientôt opérationnel

Les  coopératives  urbaines  et  suburbaines    peuvent  basculer  vers  ce  projet.

Annoncé depuis le mois d’avril, le projet « bus class » est en phase de lancement. Il va sillonner les routes de la capitale vers mi-juillet.

L’amélioration et la modernisation du transport dans la capitale se concrétisent. Le bus class va être opérationnel d’ici le mois de juillet. Il s’agit d’un projet proposé par les membres du Comité Stratégique Secteur Taxi-be (CSST) à la ville d’Antananarivo et en accord avec la vision du Maire.

Selon les informations reçues au niveau de la CUA, pas moins de dix bus class seront mis en circulation à partir de juillet. « Normalement, les bus qui circulent dans la capitale font une halte à chaque arrêt intermédiaire ou les grands arrêts. Si un bus normal a en moyenne huit arrêts, pour le bus class, les arrêts seront réduits de moitié », explique Vigor Rabemana, directeur des Transports et de la Mobilité Urbaine (DTMU) au niveau de la Commune Urbaine d’Antananarivo. Le bus class participera à l’allègement de la circulation dans la capitale.

« Le bus class va réduire le flux de la circulation dans la ville d’Antananarivo. C’est le même principe que le covoiturage puisqu’au lieu de prendre leurs voitures, les usagers adoptent le bus class », enchaîne-t-il. Le tarif du « bus class » est fixé à 1 500 ariary.

Confort

Selon le Direc teur du Transport et de la Mobilité Urbaine, le bus class n’augmentera pas le nombre de bus circulant dans la capitale, ni le nombre de lignes ou de coopératives. « Il n’y aura pas de délivrance de nouvelle licence mais les coopératives ont le choix de basculer vers le bus « class ». Celui-ci sera identifié par les couleurs bleu métallisé et le jaune pub, une armoirie de la CUA, avec l’inscription « Antananarivo Renivohitra », souligne-t-il. Il va être muni d’un distributeur de gel, d’un écran plat, d’un GPS, connecté à des réseaux wifi, des sièges confortables pour les passagers. Il est à noter que ce projet sera très bien adapté à la lutte contre l’épidémie de Covid-19 car le nombre de passagers sera limité de 3 par banquette, sans strapontin et la propreté du véhicule sera maintenue. Les chauffeurs et aide chauffeurs porteront des uniformes dignes de leurs fonctions. Pour l’instant, toutes les coopératives sont en attente de l’organisation par rapport à la mise en œuvre du projet bus class. Elles devront adresser une demande auprès de la CUA puis un comité de validation se penchera sur la question. Même les coopératives suburbaines peuvent bénéficier de ce basculement. « Pour intégrer le projet, une coopérative doit disposer au moins de dix véhicules. L’Union des Coopératives et Transporteurs Suburbains (UCTS), qui regroupe trente deux coopératives va intégrer ce projet », explique Fidy Rakotoarimanana, président de l’UCTS.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter