Accueil » Magazine » Transport – Des fourgons et véhicules controlés à la loupe
Magazine Santé

Transport – Des fourgons et véhicules controlés à la loupe

De stricts contrôles et suivis au départ à Aranta Mahajanga.

Le CCO Boeny met en garde contre ceux qui sont tentés de prendre la fuite vers Mahajanga et de s’y introduire clandestinement par des moyens douteux dont le transbordement par des taxis-brousse régionaux entre deux communes sur la RN4.

Le bilan des trafics et contrôles effectués dans les différents barrages sanitaires à Belobaka, district de Mahajanga 2, a été présenté au niveau de la réunion du CCO Boeny, depuis lundi dernier.

En résumé, le nombre de véhicules qui entrent régulièrement à Mahajanga a augmenté ces derniers temps, dont ceux qui viennent « habituellement ou fréquemment », ou ceux qui viennent douteusement. Ils font l’objet de stricts contrôles et de suivi et les immatriculations sont entre les mains des autorités et responsables.

Les fourgons sont surtout les plus nombreux. Durant le mois de mai, sur les vingt voitures recensées au barrage sanitaire, quinze sont des fourgons dont quatre à six fois ont effectué un va et vient à Mahajanga. Le reste sont des camions.

Pour le mois d’avril, sur les dix véhicules enregistrés, cinq taxis-brousse étaient recensés, en ayant effectué trois allers-retours à Mahajanga durant la période du 7 au 9 avril où la circulation était ouverte pendant trois jours spécialement.

Par contre, trois voitures fourgons ont pénétré quatre fois de suite durant le mois d’avril à Mahajanga. Par ailleurs, une Hyundai Starex était également aperçu trois fois à Mahajanga. Au total, en avril, quatre cent-soixante voitures étaient enregistrées au niveau du point de contrôle sanitaire de Belobaka ayant transporté huit cent quarante passagers contre sept cent véhicules avec près de trois mille personnes au mois de mai.

En période normale, c’est-à-dire en avril de l’année 2019, mille quatre cent taxis-brousse ont été recensés au niveau de la gare routière avec près de vingt-quatre mille voyageurs. En comparaison au mois de mai dernier, mille deux cent véhicules (particuliers et taxis brousses) ont transporté vingt et un mille personnes.

Rappelons que depuis le 11 mai dernier, les responsables du niveau du CCO National à Ivato, ont suspendu toute autorisation et circulation, à toutes les voitures, entre les régions concernées par le covid-19. Mais les habitants constatent et observent toujours des véhicules immatriculés de la capitale à Mahajanga.

Depuis le 21 mars dernier, début de l’application de l’Etat d’urgence sanitaire à Madagascar et pour une première quinzaine de confinement partiel à Mahajanga, les transports sur l’axe Antananarivo, vers la région Atsinanana à Toamasina ont été suspendus.

Une dérogation spéciale a été appliquée entre le 7 et 9 avril pour laisser rentrer ceux qui étaient bloqués en dehors de leurs régions respectives.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi