Economie

Tourisme – Isalo creuse sur le marché national

Relance. C’est l’objectif que se sont fixé les opérateurs touristiques de la région Isalo Ihorombe en organisant, samedi, le marathon international de l’Isalo. L’évènement qui en est à sa deuxième édition ambitionne de promouvoir la destination à travers le concept du tourisme sportif.
Organisé par le tour opérateur américain Marathon Tours and Travel, en coopération avec l’Office régional du Tourisme Isalo Ihorombe ainsi que l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) et Madagascar national parks (MNP), l’événement plutôt touristique que sportif, a attiré un bon nombre de participants
venant de tous les horizons. « La réputation de notre région est déjà faite sur le plan international. L’affluence des touristes étrangers complète la majeure partie du chiffre d’affaire des opérateurs touristiques environnant la commune de Ranohira. Cependant, les touristes malgaches sont peu enclins à s’intéresser à notre région. Une tendance que nous tenterons dorénavant de renverser », explique Manitra Andria­mananjara, directeur exécutif de l’Office régional du tourisme Isalo Ihorombe (ORTII).
À rappeler qu’avant la crise de 2009, cette région affichait une performance de plus de trente mille touristes à l’année. Un chiffre qui a reculé de plus de la moitié durant la dernière décennie. Performance qui n’a pu être rétablie que récemment. Le tourisme dans la région Ihorombe ambitionne ainsi d’améliorer ces chiffres en misant sur la venue des touristes nationaux.

Ouverture
« Nous affichons, présentement, une capacité d’accueil de plus de mille lits tous standings confondus et malgré cela, la majorité de nos clients sont pourtant des étrangers. Cette situation s’explique principalement par l’image de luxe véhiculée un peu partout lorsqu’on parle de visite du parc national de l’Isalo. Il n’en est rien dans la mesure où les initiatives de promotion à notre niveau vont dans le sens de l’encouragement du tourisme national. Il n’y a pas que les hôtels à étoiles dans l’Isalo », argue Mohamed Ali Joma PCA de l’Office régional du tourisme Isalo Ihorombe.
Par ailleurs, dans ce même esprit de promotion, ces opérateurs proposent de concrétiser le projet de mise en place d’un aérodrome public dans la région pour améliorer l’ouverture de la destination qui dépend encore essentiellement de la RN 7 pour le moment. « Nos clients, qui optent pour un transfert aérien doivent
passer par l’aéroport de Toliara pour ensuite effectuer un voyage de quelques heures en voiture afin d’arriver dans l’Isalo. Avec un aérodrome
à proximité, le nombre de visiteurs augmentera assurément », conclut Séverin Besabotsy, manager de l’hôtel Isalo Rock Lodge

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter