Culture

Concert – Colombes Ran s’impose à Antanimena

La prestation de Colombes Ran a ravi le public.

Ce n’était plus un rêve. Du rêve à la réalité, c’est ce qu’ont vécu les nombreux spectateurs qui ont rempli la grande salle du CCESCA à Antanimena, dans la soirée du vendredi 7 juin. Après trois mois de préparation, le concert tant attendu, organisé par l’agence événementielle Ivenco, a finalement tenu toutes ses promesses avec Colombes Ran dans la peau de Céline Dion.
Tous les acteurs sur scène ont prouvé leurs compétences individuelles et leurs performances collectives, à la grande joie de l’assistance ravie et comblée. Côté organisationnel, une sonorisation impeccable avec un décor et des effets spéciaux à la hauteur des attentes du public attentionné et passionné durant tout le déroulement du spectacle.
Bravo et félicitations à toute l’équipe d’Ivenco qui a su, encore une fois, prouvé, à cette occasion, son grand professionnalisme qui s’est concrétisé au fil des années, depuis son existence. Chapeau aussi à tous les talentueux animateurs qui ont été égaux à eux-mêmes. Lentement mais sûrement, la salle s’est remplie avec l’arrivée des spectateurs en famille ou en couple. La mise en place a été bien respectée et les spectateurs ont été bien accueillis et servis. Finalement, malgré un léger retard, l’ambiance a démarré en grandes pompes après l’entrée en scène de Colombes Ran et son équipe tous venus partager et offrir le meilleur d’eux-mêmes.
Les musiciens et les choristes une fois installés, Colombes Ran a fait son entrée, vêtue d’une longue robe argentée, calme et sereine accueillie par de forts applaudissements. Sans tarder, tout juste après le générique parfaitement assuré par les musiciens, place à la première chanson intitulée « A new day has come » que le public a accueilli avec enthousiasme.
Le public a été loin de souffrir de négligence, car l’enchaînement entre chansons anglophone et francophone s’est bien déroulé avec les titres bien connus de l’assistance tels que « Billy », « Power of love », « Im’ alive», « Mon ami m’a quitté », « I believe in you », « Encore un soir », « All by myself »,
« It’s all coming back to me », avant d’atterrir avec deux titres du défunt roi de la pop music, Michael Jackson, en l’occurrence « Billie Jean » et « Black or white » que les talentueux membres de The Jackson Boys ont assuré dans l’excellence et l’efficacité.

Jean Paul Lucien