Accueil » Faits divers » Alarobia – Un garçon se tue dans un accident
Faits divers

Alarobia – Un garçon se tue dans un accident

Le Kymco JR endommagé après le choc.

Mort tragique d’un motocycliste, hier aux alentours de 11 heures, à Alarobia, tout près du parc Telma. Il a télescopé un poteau électrique dressé sur le trottoir séparateur de voie. Il est décédé sur le coup.

La victime était encore mineure, âgée de 17 ans. Il arrivait d’Anosivavaka et se dirigeait vers Ivandry. La circulation était fluide sur la route à cette heure-là. Il était seul à bord de son scooter Kymco JR. Selon des piétons, témoins oculaires du drame, il roulait à tombeau ouvert, alors qu’il aurait dû ralentir en abordant le virage.

« Il a fini par perdre le contrôle du guidon. Il s’est frotté contre le trottoir au milieu. Il est finalement entré en collision avec le poteau », a décrit un passant. « Je viens d’acheter du riz et je vais justement rentrer chez moi à Soavi­masoandro quand j’ai vu le terrible choc. Une voiture suivait le scootériste, mais elle était encore un peu plus loin et a immédiatement serré sa droite pour le contourner », ajoute-t-il.

La foule s’est très vite attroupée pour voir ce qui se passait. Des policiers ont également débarqué sur les lieux.

Chanvre indien

« Nous aurions voulu l’amener à l’hôpital, mais apparemment, il ne respirait plus. Il n’a plus bougé dès qu’il s’est retrouvé sur l’asphalte », racontent les badauds au moment des constatations.

Après identification de la victime, ses proches ont été avisés. Dans les minutes suivantes, sa famille est arrivée.

La deux-roues a subi d’importants dégâts. Il appartient à un membre de la famille du garçon. Toujours d’après les témoignages glanés, un sachet contenant du chanvre indien a été retrouvé dans sa malle. Ce qui a encore brûlé la curiosité des personnes présentes sur place.

L’enquête a été confiée à la brigade des accidents de la circulation auprès du commissariat central de Tsaralalàna.

Des policiers ont fait la circulation jusqu’à ce que le corps du défunt ait été récupéré. De plus, d’importants bouchons se sont rapidement formés sur la voie où s’est produit l’accident.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter