Culture

Rythme tropical – Dr JB Junior assure la relève

Dr JB Junior affiche un parcours positif et file sur de bons rails.

Victime d’un accident cardio-vasculaire ou ACV en plein concert le 2 décembre 2006 à Marseille, Justin Bezara Andrianambiny alias Dr JB condamné sur une chaise roulante pour le reste de sa vie est finalement décédé le 7 août 2011 à Ambanja et enterré le 11 août à Maromandia. Considéré comme étant l’as du salegy, le maître incontesté du rythme tropical (salegy, antosy, malesa, bahoejy…) et également le grand ambianceur des soirées dansantes ainsi que de multiples éditions du Festival Donia à Nosy Be, ce grand auteur-composteur et interprète (Tsisy crédit, Donia à Nosy Be, Aza m’dérange, Sarebareba, Ambanja rendez-vous, Aody lahy, Bina, Amour par intérêt, Salegy gôma, Bwanna Moussa… ) a laissé un grand héritage à l’un de ses fils. Et oui, depuis 2009, Jean Chrysostome ou Jean Chry tout court emboîte le pas à son défunt père.

Ayant une forte ressemblance tant au niveau physique que sur le plan vocal, ce fondateur et leader du groupe Dr JB junior est bien à la hauteur d’assurer la relève de son père jusqu’à nos jours. Ayant également la musique qui coule dans ses veines, Jean Chry a parfaitement débarqué dans la cour des grands. À chaque prestation, c’est l’occasion pour lui et sa bande de revisiter le répertoire de son père mélangé avec ses propres compositions.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter