Accueil » Politique » Lutte contre le coronavirus – Le Tchad se dote du Covid-Organcis
Politique

Lutte contre le coronavirus – Le Tchad se dote du Covid-Organcis

La valse des Etats africains pour se procurer du Covid-Organics (Tambavy CVO), s’enchaîne. C’est au tour d’Idriss Deby, président de la République tchadienne, d’envoyer un avion spécial pour récupérer une cargaison de Tambavy CVO, samedi.

Avec deux-cent soixante cas de contamination recensés, dont cinquante guérisons et vingt-huit décès, le Tchad opte pour le remède traditionnel amélioré « vita Malagasy », pour renforcer ses armes contre le coronavirus. Madagascar fait donc, don d’un lot de six-cent traitements à titre préventif et six-cents autres traitements à titre curatif à la République tchadienne. Le Tchad emboîte donc le pas à plus d’une vingtaine d’états africains dans le choix de Tambavy CVO pour booster la lutte contre le coronavirus chez-eux.

L’intérêt pour ce remède « made in Madagascar », sur le continent augmente, justement. Des leaders d’opinion « panafricaniste », en font même un des symboles de « l’émergence africaine». Certains s’érigent pour défendre le Covid-Organics contre les attaques de la part d’un courant « occidentaux », et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La chaîne panafricaine Afriquemedia a même organisé un talk-show pour défendre le choix de Mada­gascar de miser sur le remède à base d’artemisia pour lutter contre le covid-19. Une émission portant le titre « Comprendre le bras de fer entre l’OMS et le président Rajoelina ». Les intervenants plaident pour le fait « de donner une valeur à la médecine traditionnelle africaine ». L’un d’entre eux affirme qu’au sujet du Covid-Organics « nous entrons dans une guerre de communication. (…) Une communication pour dénigrer une Afrique dynamique et compétente ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi