Sport

Kick-Boxing – La fédération attend le nouveau calendrier international

La  préparation  des  membres  de  l’équipe  nationale  se  poursuivra  après  le  confinement.

Tous les événements sont encore à l’arrêt. Après la dernière lettre de la confédération africaine de kick-boxing ou Wako Africa en date du 23 mars reportant toutes les compétitions prévues durant le deuxième trimestre de l’année, « nous attendons le nouveau calendrier avant d’entamer la préparation des athlètes », a confié le directeur technique national de la Fédération Malgache de Kickboxing, Anigael Gastros.

Deux sommets continentaux sont par conséquent annulés ultérieurement à savoir les championnats d’Afrique seniors de full contact et low kick qui devaient se tenir à Yaoundé, Cameroun du 21 au 26 avril et également les championnats d’Afrique de K1 rules et combat sur tatami prévus se dérouler à Pretoria en Afrique du sud du 25 au 26 juillet. Vu la situation sanitaire actuelle, la Coupe du monde programmée en Italie du 11 au 14 juin est aussi annulée.

D’ailleurs, les championnats de Madagascar des seniors et juniors prévus à la fin mars à Fianarantsoa ont été annulés. « La préparation de l’équipe nationale se fera en fonction du nouveau calendrier international. La catégorie concernée par l’événement le plus proche sera priorisé », a souligné le premier responsable technique de la fédération.

«En attendant le retour définitif à la normale, les kickboxers dans les régions outres que les trois confinées, dont Analamanga, Atsinanana et la Haute Matsitra reprennent petit à petit leur entrainement comme ceux à Vatovavy fitovinany et Atsimo Andrefana », a ajouté le directeur technique national. La confédération africaine a précisé dans la lettre pour tous les pays membres que « suite à la réoccupation croissante liée au covid-19, le comité de la confédération africaine de kickboxing, a décidé de reporter toutes ses activités liées au kickboxing jusqu’à nouvel ordre ».

« La crise n’est pas stabilisée en Afrique, il est difficile de prévenir son évolution dans les prochains jours et voyager à travers le continent devient de plus en plus compliqué voire impossible pour certains pays en raison des restrictions mises en place », peut-on toujours lire dans la lettre, signé par le président de la confédération africaine, Emmanuel Essissima. Le bureau directeur de l’instance continentale proposera de nouvelle date en temps voulu en fonction de l’amélioration de la situation.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter