A la une Social

Circulation clandestine de personnes – Mesures drastiques sur les routes nationales

Le trafic terrestre sur la RN2 est temporairement suspendu.

Les autorités dans les régions touchées du Covid-19 se mobilisent face au déchainement des instructions de confinement. Les mesures se durcissent à partir de cette semaine.

Les autorités dans les régions touchées du Covid-19 se réveillent de leur sommeil après l’interpellation du président Andry Rajoelina sur le déchainement des instructions du confinement. Les mesures se durcissent à partir de cette semaine. Les gouverneurs d’Analamanga, Atsinanana et Matsiatra Ambony ont renforcé les règles à imposer à la population. Hier, les nouvelles mesures sur la circulation des personnes, des transporteurs et des véhicules sur les routes nationales ont fait le tour de la toile et transmises aux chaines nationales. Les dispositions ont changé et s’appliquent à tous. Les entrées et les sorties dans ces zones concernées par le confinement sont devenues strictes aux camionneurs, aux piétons, aux automobilistes et aux motards. Les autorisations de circulation ne seront plus valides à partir de ce lundi 11 mai à l’exception des évacuations sanitaires et des véhicules funéraires.

Le renforcement des dispositions seraient, sans aucun doute, établi après l’observation des cas contacts du Covid-19 dans les districts. Antsirabe et Mora­manga ont enregistré leurs premiers cas testés positifs au coronavirus, samedi, selon le rapport du Centre de commandement opérationnel Ivato. La contamination de contact se multiplie après la constatation de trafic clandestin sur les routes nationales signalées par la gendarmerie. Des camionneurs sont appréhendés à Toamasina pour avoir transporté des passagers pour rejoindre Antananarivo.

Durcissement des règles

Un employé d’une grande société à Toamasina accompagné de sa famille a réussi à traverser la route nationale 2 et pris la route nationale 7 avant d’arriver à Antsirabe alors qu’il a été suspecté être porteur du coronavirus. La gabegie sur le trafic terrestre s’est achevée par le durcissement des règles pour maîtriser la circulation des personnes et des marchandises.

Après la proclamation du cas confirmé pour Moramanga, les autorités locales dans la région Alaotra Mangoro ont suspendu la circulation desservant les zones régionales, selon l’arrêté délivré par le préfet d’Ambaton­drazaka, samedi.

Les cas contacts du coronavirus se propagent dans plusieurs localités ces derniers temps. Le CCO Ivato a rapporté que la contamination s’étend dans les quartiers les plus populaires de la capitale, ne citant que Soavima­soandro et Itaosy. Dans la région Atsinanana, la courbe est ascendante quant aux porteurs du Covid-19 dans la capitale de Betsimi­saraka alors que la situation est constante à Haute Matsiatra. Pour les autorités dans ces zones les plus touchées, le retour de la discipline serait la meilleure solution pour maîtriser la propagation de la pandémie dans le territoire.