Social

Santé – Pénurie de médicaments contre le lupus

La dermatologue a affirmé que l’interruption des traitements peut être dangereuse pour les malades.

Les malades se plaignent de l’absence de médicaments contre le lupus dans la capitale. Cette pénurie est fatale pour les malades, surtout ceux qui sont à un stade avancé.

Les médicaments manquent dans les pharmacies.
« Le problème de pénurie de médicaments relatifs au traitement du lupus persiste. Ceci pose des problèmes pour nous les malades », déplore Sarobidy Ratiarison, malade ayant pris conscience de cette maladie depuis cinq ans. Cette dernière témoigne que, pour en trouver, il faut en réserver en pharmacie. « Nous nous entraidons pour pouvoir trouver les médicaments. Pour ce faire, nous réservons à l’avance les médicaments auprès des pharmaciens que nous connaissons pour pouvoir en bénéficier », affirme-t-elle. « Parfois, nous n’en trouvons pas. Certains membres de notre association de malades du lupus, ont déjà trouvé la mort », regrette-t-elle.

L’approvisionnement en médicament contre le lupus connait des ruptures. Une pharmacie à Mahamasina a déclaré que la pénurie persiste depuis quinze jours:
« Nous nous heurtons à quelques difficultés pour l’approvisionnement de ce type de médicament. Par moment, on en trouve et parfois on n’en trouve pas», affirme ce pharmacien. Selon ce dernier, certains malades n’ont la chance d’en trouver que dans quelques pharmacies sises en périphérie.

Mortelle
« Plusieurs personnes sont déjà venues en chercher chez nous », enchaîne-t-il. Un autre pharmacien a, toutefois, affirmé que le médicament suit un dosage bien défini, et que c’est seulement celui avec un dosage de 20 mg qui est en rupture pour le moment.
Un médecin a affirmé que des malades se plaignent de la pénurie du médicament au niveau des pharmacies et, a insisté sur le fait que l’interruption des médicaments peut entraîner la mort chez les patients se trouvant à un stade avancé de la maladie. « Quelques malades sont revenus chez nous du fait de la rupture car cette maladie peut être mortelle si le traitement est interrompu », témoigne le Docteur Fandresena Rasendrasoa, dermatologue au sein de l’hôpital de Befelatanana.

Le lupus est une maladie auto-immune se présentant par une tache sur le visage. « La maladie est due à la production d’un anti-corps spécial, entraînant une destruction des cellules du corps », explique-t-elle. Par cette production, les organes tels que les reins, le cerveau, ainsi que le cœur et même les poumons peuvent être affectés par cette maladie. Utilisé pour le traitement du lupus, le médicament Cortansyl qui est en rupture, est associé à d’autres médicaments. « Le Cortansyl contenant du corticoïde, fait partie des médicaments associé, avec le Plaquenil pour traiter le lupus. Ces médicaments sont surtout utilisés pour le lupus à un stade simple, et ils sont associés à du calcium », explique la Dermatologue. Le corticoïde présent dans le médicament assure le traitement des malades, et peut être s’effectuer également par injection d’intra veineuse.