Faits divers

RN27 – Farafangana – Huit bandits tirent sur les chalands

Les chalands rentraient à Vangaindrano quand ils ont été attaqués en cours  de route.

Au moins quatre personnes dont trois blessées par balle sont hospitalisées suite à une attaque contre leur camion en direction de Farafangana, jeudi vers 17h.

Terreur sur la RN 27 reliant Lohatragnambo à Farafangana. Huit bandits de grand chemin équipés de fusils de chasse et d’armes blanches ont pris à partie un camion qui transportait des clients rentrant du marché d’Andoha­rano, jeudi en fin d’après-midi, vers 17 heures. Ils n’ont pas hésité à ouvrir le feu dès l’approche du poids lourd. Sur le moment, trois passagers dont une dame ont été touchés par leurs chevrotines. Le conducteur a, pour sa part, été charcuté avec une machette, tandis que les autres s’en sont sortis avec des égratignures.

Selon les témoignages des rescapés à la gendarmerie, les malfaiteurs attendaient presque au milieu de la chaussée et ont, dans un premier temps, tiré trois coups de feu pour intercepter le véhicule. Saisi de panique, le chauffeur a subitement perdu le contrôle de ses pédales et a fini par entrer dans le décor. Son camion ne s’est heureusement pas renversé après avoir été stoppé par un talus.

Du coup, la bande a profité de cet arrêt brusque pour dépouiller les biens de toutes les personnes à bord. Elle a agi avec violence, d’après les précisions recueillies. Elle a emporté les bijoux en or, l’argent et d’autres objets de valeur. De leur côté, les victimes n’ont pas risqué leur vie en s’opposant aux brigands armés jusqu’aux dents.

Secours
Avertis de cet assaut, des hommes de la gendarmerie de Farafangana sont partis en trombe pour rejoindre le camion. « Les malfrats étaient déjà hors de portée. Sur place, on devait rapidement évacuer les blessés vers le centre hospitalier de référence régionale (CHRR) où ils ont été pris en charge », explique un officier supérieur ayant participé aux secours des victimes.

Les forces de l’ordre sont à présent à la trousse de ces coupeurs de route. Leur recherche s’est poursuivie toute la nuit de jeudi à hier, mais sans grand succès. Le recueil de renseignements territoriaux est déjà en cours pour continuer la poursuite. Jusqu’à hier soir, aucun des bandits n’a toujours été rattrapé.

« En général, il n’y a rien à craindre quant à l’état de santé des blessés », selon les informations reçues au compte-gouttes auprès d’un médecin du CHRR de Farafangana.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter