Sport

Tennis – championnat d’afrique u16 – Toky Ranaivo en quart de finale

Toky Ranaivo est en pleine ascension dans sa carrière tennistique.

Toky Ranaivo est dans le top 8 du sommet africain de Hamamet, Tunisie. Il a des chances de briguer ce jour une place dans le carré final.

En cavalier seul. La délégation malgache en lice au championnat d’Afrique U16 à Hamamet, en Tunisie, n’a enregistré qu’une seule victoire sur les trois matches de huitièmes de finale dans l’épreuve du simple.
Cette victoire fut enregistrée par Toky Ranaivo, pensionnaire du centre ITF de Casablanca et tête de série numéro un du tournoi. Après avoir battu le Tunisien Youssef Labbene (6/1 6/3), il a pu gagner son huitième de finale contre l’Égyptien Karim Ibrahim en trois sets (4/6, 6/3, 6/3).
« J ai mené 4/1 au premier set, mais j’ai eu un gros passage à vide en cédant cinq jeux de suite. Puis, j’ai pu trouver une solution qui a marché face à mon adversaire en étant plus concentré sur les points importants et sur son jeu de service », assène Toky Ranaivo, joint sur les réseaux sociaux.
En quart de finale, Toky Ranaivo retrouvera le gagnant entre le Marocain El Amine Hamza et l’Ivoirien Miko Kouame.
Chez les filles, Mialy Ranaivo a laissé quelques regrets en huitièmes de finale contre l’Algérienne Inès Bekrar. Elle a d’abord empoché le premier set sur 6/4, mais s’est vu très vite dépasser par les événements et concède le second sur 1/6.

Mauvais jour
Avec toute sa hargne elle est arrivée à mener sur quatre jeux à un. Mais son adversaire a pu renverser la tendance pour gagner 6/4. « Je suis un peu dégoûtée de mon match, surtout du troisième set », explique-t-elle, dépitée, hier en fin de journée, jointe sur les réseaux sociaux.
De son côté, Narindra Ranaivo a été, elle aussi, dans un mauvais jour et a dû s’incliner contre la Tunisienne Jeribi Ghaiba en trois sets (4/6, 7/5, 1/6).
Dans l’épreuve du double, Narindra et Mialy tout comme Toky Ranaivo et Sampras Rakotondrainibe sont toujours en lice.
Les membres de la délégation malgache qui jouent une joute continentale, ont pu répondre présent grâce au soutien de leur centre respectif qui est celui de Nairobi et de Casablanca, et aussi de leurs parents. Par contre, aucun entraîneur malgache n’a pu être envoyé pour les accompagner et les encadrer.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter