Politique

Législatives – Rappel du cadre légal

Jean Eric Rakotoarisoa (g.), président de la HCC, revient aux fondamentaux.

Le traitement des résultats électoraux, le recours en contentieux électoral et des conditions à respecter pour la recevabilité des requêtes sont au menu de la formation des formateurs initiée par la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni) en collaboration avec la Haute Cour Constitu­tionnelle (HCC), hier. Ces deux institutions arrivent à se mettre d’accord sur un même objectif dans l’organisation des législatives.
Le cadre légal et reglémentaire des élections législatives constitue les points communs de l’équipe d’Ambohidahy et d’Alarobia.

Uniformisation
Même si les deux parties ont chacune leur mot à dire sur l’application des dispositions légales sur la précampagne, la finalité tend sur l’uniformisation de la loi dans le processus de traitement des résultats jusqu’à la proclamation officielle au niveau de la HCC. « L’objectif de la formation est de doter les candidats des prérequis nécessaires sur la législation électorale », explique Thierry Rakotonarivo, vice-président de la CENI.
Toutefois, Jean Eric Rakotoarisoa insiste sur la confusion précampagne et propagande avant l’heure.
La session de formation tenue hier donne le coup d’envoi d’un ensemble d’ateliers qui sera animé dans les vingt-deux chefs-lieux des régions à l’intention des présidents des SRMV et, ensuite, dans les districts au cours de réunions de concertation avec les candidats.

 

2 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Il y a des gens qui commencent à faire de la propagande par voie indirecte or que celui-ci n’est pas encore autoriser!! Il faut en prendre compte et voir ses affaire de plus prêt! Ces gens là aiment trop voler le départ comme leur leader qui est Marc ravalomanana! et ils sont étonnés si il ne gagneront pas avec cette action débile !

  • C’est toujours le gouvernement et la CENI qui sont le coupable alors que les candidats ignorent la loi ou faire exprès de la violer! maintenant, je pense que chacun doit être responsable et l’application de la loi ne faut pas prendre à la légère.