Economie

Ambilobe -Vohemar – Andry Rajoelina appose son empreinte

C’est avec une certaine fierté que le président de la République annonce le début des travaux.

L’accord cadre pour le financement des travaux de réhabilitation de la RN5A a été signé hier avec l’ambassade de Chine.

Même projet, même partenaire, même discours, mais Président. C’est avec une certaine jubilation que le président de la République Andry Rajoelina a annoncé la signature de l’accord cadre pour le financement des travaux de réhabilitation de la RN5A qui relie Ambilobe et Vohemar.
« Aujourd’hui, la réhabilitation de la route Ambilobe-Vohemar n’est plus une affabulation mais est désormais une réalité », a-t-il lancé. Une cérémonie s’est déroulée hier au Palais d’État d’Iavoloha pour la signature des documents entre le chargé d’affaires de l’ambassade de Chine à Mada­gascar Chen Xiaolei et le ministre des Affaires Étran­gères, Naina Andriatsito­haina, en présence donc du président de la République. Concrètement, l’accord porte sur un financement de 155 millions de dollars du gouvernement chinois pour la réhabilitation des cent cinquante kilomè­tres qui relient Ambilobe à Vohemar.
Pour Chen Xiaolei, il s’agit des « travaux du siècle » pas seulement pour l’envergure du projet mais surtout pour l’attente que suscite la réhabilitation de cette route chez la population locale.

Continuité de l’État
Andry Rajoelina a indiqué à quel point cet axe fait souffrir la population par son mauvais état surtout en période des pluies, soulignant au passage le caractère politique qu’il revêt. Le Président a en effet tenu à rappeler que la réhabilitation de cette route a fait l’objet de plusieurs promesses par le passé. La dernière en date est celle de son … prédécesseur. Pas plus tard que l’année dernière, en aout, en pleine période de précampagne, Hery Rajaonarimam­pianina avait annoncé en grande pompe, sur place, la réhabilitation de cet axe grâce à un prêt concessionnel du gouvernement chinois de 155 millions dollars. Andry Rajoelina a toutefois martelé, « ce jour, 10 avril 2019, l’accord cadre est signé », visiblement une manière pour lui d’apposer son empreinte sur le projet. Le Président de poursuivre, « c’est à partir de ce jour que le financement est octroyé ».
Quoi qu’il en soit, les travaux vont donc commencer dans quelques jours. Reliant la région Diana et Sava, cette route est appelée à booster la croissance économique de deux régions enclavées à plusieurs endroits mais en très fort potentiel avec des richesses comme l’or, la vanille, le girofle et le cacao.

 

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • La bonne gouvernance ne doit en aucun cas occulter la continuité d’état . L’alternance démocratique pose ses empreintes dans ce cadre précis .La concrétisation effective d’un tel projet d’envergure sur le plan économique aura toujours sa part de récupération politique . C’est de bonne guerre vis à vis de l’opinion publique . Le vrai enjeu c’est la réalisation sans rallonge budgétaire à mi-chemin et l’efficience qualitative de cette route dans le long terme. A la date d’aujourd’hui le PRM peut s’enorgueillir en toute légitimité de la paternité de ces futurs travaux titanesques .

  • Il la promit et mise dans son Projet VELIRANO 13 vu que le peuple de celui-ci souffre à cause de ceci durant des années et des années mais nul PR n’a ordonné ni construire ceci! Le voilà Il l’a commence et là termineras avec succès!

  • Le début du construction de l’auto-route à Toamasina, construction de route national RN5A Ambilobe-Vohémar, la construction et réhabilitation du Patrimoine ROVA Manjakamiadana Antananarivo c’est de bonne augure pour le régime TGV Andry RAJOELINA et une mauvaise nouvelle pour ses détracteurs (HVM, TIM-K25 etc…)