Economie

Environnement – Les frigoristes sensibilisés sur l’ozone

Un atelier de formation des techniciens frigoristes sur les bonnes pratiques du froid se tient actuellement à Ambatobe en vue de préserver la couche d’ozone. L’atelier entre dans le cadre du Plan de gestion pour l’élimination des hydrochlorofluorocarbones (HCFC) dont l’objectif est d’en finir progressivement avec l’importation et l’utilisation de ce gaz qui est reconnu comme dévastateur pour la couche d’ozone. D’après le président d’honneur de l’Union des frigoristes de Madagascar (UFM) Andriambala Ranaivoson, le pays s’active depuis dix ans sur ce front. Il a fait savoir que l’UFM travaille avec les ministères de l’Environnement, celui du Commerce et celui de l’Economie, à travers la Douane, pour empêcher la commercialisation de gaz non règlementaires. « La Douane a été dotée de matériel pour détecter les gaz non règlementaires », a-t-il fait savoir en ajoutant qu’il faut une autorisation du Bureau national Ozone auprès du ministère de l’Environnement pour faire entrer du gaz à Madagascar. « Les entreprises contrevenantes risquent la fermeture », a ajouté Andriambala Ranaivoson. Il a précisé que les techniciens frigoristes doivent éviter au maximum de rejeter les gaz dans l’atmosphère en les récupérant. « Les techniciens ne prennent souvent pas conscience de l’impact des HCFC sur l’environnement », a-t-il déploré.

Tweets & Dépêches