Accueil » Régions » Toliara – Le black-out devient un pain quotidien
Régions

Toliara – Le black-out devient un pain quotidien

La ville de Toliara souffre de la défaillance d’électricité à cause d’un groupe électrogène.

Un groupe électrogène sur les six composant la centrale thermique de la Jirama d’Andranomena à Toliara est la principale cause du problème d’électricité de Toliara.

Une vie quotidienne pénible pour les habitants de Toliara avec les coupures de courant sans fin. Jeudi dernier, si la compagnie d’eau et d’électricité a fait savoir que les départs de distribution 1 et 3 allaient manquer d’électricité pour insuffisance de production d’électricité à la centrale d’Andranomema, c’est toute la ville qui est encore une fois tombée en black- out total de 21h à 4h 30 du matin.

En début de semaine, les délestages tournants ont déjà marqué la cité du soleil de même que tout le week-end et d’ailleurs à Noël et le 31 décembre derniers, c’était le même scenario avec près de 9h de coupure le jour de la Saint-Sylvestre. La Jirama Toliara essaie tant bien que mal d’informer sur les tours des quartiers à délester, mais au final, même ceux qui ne sont pas dans la liste souffrent quand même de la disparition de l’électricité pendant des heures.

« C’est insupportable avec cette chaleur atteignant les 34 degré. Je ne vous dis pas les dégâts causés sur les nourri­tures stockées en congélateurs», témoigne Ricardo Sanjy, habitant de Tanambao Morafeno. Les commerces ne pouvant s’offrir des groupes électrogènes sont plus que fatigués de la situation mais ne savent plus sur quel pied danser.

Défaillance

Un hôpital privé en a payé les frais lors de la longue coupure de jeudi soir. Malgré un groupe électrogène installé, celui-ci ne pouvait assurer tous les bâtiments et les malades ont souffert de la chaleur. Pire, un malade a eu recours à un concentrateur d’oxygène et était en grande difficulté durant le passage de la coupure à la reprise du courant par le groupe électrogène. Les deux hôpitaux publics, celui de Tanambao et Manara-penitra sont indiqués posséder des groupes électrogènes de secours en cas de coupure d’électricité, mais doivent également attendre quelques minutes pour reprendre pendant une transition.

D’après les explications, un groupe électrogène sur les trois en location par la société Enelec à Andranomena tombe souvent en panne mécanique et « ne supportant pas de charges », cause une importante défaillance de distribution d’électricité. Toliara a un besoin quotidien de 7, 5Mgw mais la production disponible n’est que la moitié. « N’est-il pas possible de demander à ce prestataire de la Jirama de remplacer son groupe défaillant ? Nous devenons des otages de ses différends d’impayés ou autres avec l’État », lance un notable de Toliara. Une centrale hybride de 3,7Mgw de l’Enelec a été installée à Andranomena mais n’est pas non plus fonctionnelle.

Des techniciens devaient arriver le 15 janvier prochain pour la réparer. Les députés de Madagascar élus dans la circonscription de Toliara I ni le Gouverneur de la région Atsimo-Andrefana ne sont pas encore entendus dans cette problématique d’électricité. Ne serait-ce que pour porter haut les besoins des quelques 25 000 abonnés de Toliara auprès des instances supérieures par rapport à cette défaillance de groupe.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter