Accueil » A la une » Football – CAN 2021 : Le Sénégal et le Maroc assurent l’essentiel
A la une Sport

Football – CAN 2021 : Le Sénégal et le Maroc assurent l’essentiel

Le Maroc démarre bien en s'imposant face au Ghana.

Groupe C – Le Maroc fait l’essentiel

Le premier choc de la CAN a tourné à l’avantage des Lions de l’Atlas face aux Black Stars. Les Marocains l’ont emporté grâce à un but de Sofiane Boufal.

Le Maroc, diminué, a remporté contre le Ghana (1-0) le premier choc entre poids lourds de la Coupe d’A frique des nations (CAN) grâce à un but de Sofiane Boufal, lundi à Yaoundé, au stade omnisports Amadou Ahidjo.

Et le groupe marocain a enseveli Vahid Halilhodzic sous sa joie collective. Le précieux but de l’attaquant d’Angers (83e) a libéré une équipe qui piétinait.

«Je lui ai dit: c’est toi qui va nous gagner ce match», a raconté Vahid Halilhodzic en conférence de presse.

«Sofiane Boufal, j’ai eu beaucoup de discussions avec lui, je l’ai responsabilisé sur son talent», a développé le sélectionneur bosnien du Maroc.

L’Angevin «n’a pas fait grand-chose depuis quatre ans en sélection, et là il a marqué deux buts en deux matches», a poursuivi «Coach Vahid».

«Il joue différemment de ce qu’il fait à Angers, il se bat, il est solidaire, il revient. Son talent n’a jamais été remis en cause, il a des qualités de dribbleur. Mais il faut marquer en football», a souri l’ex-buteur.

Boufal a offert la victoire aux Lions de l’Atlas au moment où les Black Stars avaient pris l’ascendant. Il a profité d’un petit coup du sort : en contrant le dribble de Zakaria Aboukhlal, le malheureux Thomas Partey a involontairement envoyé le ballon dans les pieds de Boufal, qui a enveloppé sa frappe.

Enorme occasion

Une dizaine de minutes plus tôt, l’épatant duo d’ailiers ghanéens, Joseph Paintsil Kamaldeen Sulemana, s’était créé une énorme occasion. Après une percée, le Rennais a centré pour Paintsil, mais sa magnifique frappe a été cueillie en lucarne par le gardien du Séville FC Yassine Bounou, dit «Bono» (72e ).

C’est cruel pour le Ghana, mais mérité pour Boufal, meilleur joueur de son équipe, le seul à secouer l’arrièregarde des Black Stars dans une première période très fermée.

Le Maroc est resté prudent car il était privé de trois attaquants, Youssef «EnNesyri, (Rayan) Mmaee, (Ayoub) El Kaabi, et j’ai trouvé un petit gamin pour les remplacer», Azz-Eddine Ounahi, a raconté «Coach Vahid».

Côté ghanéen, les frères Andre et Jordan Ayew n’ont pas beaucoup pesé devant, mais Andre était un peu malade, a-t-il expliqué après le match. L’animation a été assurée par Paintsil et Sulemana.

Groupe B – Le Sénégal s’impose in extremis

Le Sénégal a dû son salut à Sadio Mané (10) buteur sur penalty à la dernière minute.

Le Sénégal a débuté timidement sa CAN 2022 ce lundi 10 janvier à Bafoussam face au Zimbabwe. Les Lions de la Téranga ont remporté sans convaincre leur match dans le Stade de Kouekong à la faveur d’un penalty sifflé dans les arrêts de jeu et transformé par Sadio Mané.

Privé de 11 joueurs sur sa liste de 28 pour son entrée en Coupe d’Afrique des nations (CAN 2022) face au Zimbabwe, après de nombreux tests positifs au Covid-19, le Sénégal n’a pas vraiment brillé ce lundi 10 janvier à Bafoussam.

Pourtant, même sans cadres importants à l’image d’Édouard Mendy, remplacé dans les cages par le troisième gardien Seny Dieng, les Lions de la Téranga étaient beaucoup plus forts sur le papier. La star du groupe, Sadio Mané, et le capitaine Idrissa Gana Gueye étaient bien présents sur la pelouse du stade de Koue-kong. Même s’il fallait faire sans Famara Diédhiou, un des meilleurs buteurs de la sélection ces derniers mois, lors des qualifications pour le Mondial 2022.

Malgré deux actions dangereuses de Bouna Sarr au cœur du jeu (1er et 20e ), le Zimbabwe a tenu le choc en première période, même largement dominé, surtout en début de rencontre. Avec une frappe enroulée mais trop écrasée, Sadio Mané a la possibilité d’ouvrir le score et d’inscrire son premier but dans la compétition à la 25e minute. Décalé sur le côté droit, Idrissa Gana Gueye rate son contrôle et bute sur le gardien après une passe de Mané (38e ). Rien ne fonctionne vraiment.

Il faut dire que le Zimbabwe, 118e nation mondiale, n’a jamais perdu une rencontre de CAN de plus d’un but d’écart lors des éditions 2017 et 2019. Et il y a cinq ans, au Gabon, les coéquipiers de Knowledge Musona, – seul homme dangereux en première période, avaient tenu en échec l’Algérie (2-2) lors de son entrée en lice à Franceville.

Au retour des vestiaires, Pape Abdou Cissé tente une tête sur corner, une occasion importante pour les Lions (48e ). À la 68e , Diallo ne cadre pas sa tête sur coup franc. Presque dix minutes plus tard, sur une contre-attaque, Diallo tente une passe sur Mané. Elle est interceptée par le gardien du Zimbabwe.

Au final, jamais le Sénégal ne pourra accélérer pour mettre en danger les joueurs zimbabwéens. Ce premier match des hommes d’Aliou Cissé va-t-il doucher la ferveur des supporters sénégalais qui espèrent une première couronne ?

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter