Accueil » Politique » Processus électoral – Le mandat de la Ceni expire
Politique

Processus électoral – Le mandat de la Ceni expire

La visite d'un bureau de vote à Nanisana durant le scrutin du 11 décembre 2020.

Le processus électoral à Madagascar est bouclé. Le scrutin sur les sénatoriales, tenu le 11 décembre 2020, a achevé la mission des membres de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Après les deux tours de la présidentielle en novembre et décembre 2018, la députation en mai 2019 et les communales en novembre 2019, la mission confiée aux membres de l’Institution dirigée par son président , Hery Rakotomanana s’est focalisée sur l’organisation des élections crédibles, inclusives et acceptées par tous. « La Ceni tient toujours à se soumettre à l’initiative du gouvernement pendant son mandat. Si le mandat n’est pas encore expiré, nous sommes toujours disposés à organiser les élections. » indique le rapporteur Fano Rakotondrazaka.

Toutes les structures élues démocratiquement sont en place pour que Madagascar retrouve entièrement la stabilité poli tique. Aucun agenda sur la tenue des élections n’est plus à prévoir. Sauf les élections partielles des communales. Une quarantaine de circonscriptions sont encore dépourvues de maires et de conseillers élus, jusqu’à présent. La décision sur la date du scrutin dépend entièrement du gouvernement d’une part, et du pouvoir judiciaire sur le traitement des requêtes y afférent d’autre part. Mais sur le côté technique, tout est déjà prêt, du fait que les élections partielles nécessitent peu de démarches. Les règles de jeux, en vigueur au scrutin du 27 novembre 2019, seront appliquées en termes de liste électorale, du nombre des candidats inscrits sur le bulletin unique et autres.

Le mandat de la Ceni arrive à son terme. Mais le renouvellement des membres du bureau n’est pas, pour l’instant, annoncé. Le départ du président Hery Rakotomanana est prévu pour le mois d’octobre, selon les observateurs, si on prend comme référence la date de sa prestation de serment, en octobre 2015.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi