Economie

Inclusion financière – Le cash préferé au mobile money

Matthieu Macé de Telma Money et Alain Merlot de BMOI

M’Vola a officialisé son partenariat avec la BMOI hier. La solution de Telma Money est la première à être partenaire avec toutes les banques primaires du pays.

M’Vola fête, cette année, son dixième anniversaire. Au cours de ces dix années, le pionnier du mobile money à Madagascar a vu l’arrivée de nouveaux concurrents sur le marché avec l’entrée en lice de ses deux principaux concurrents dans la téléphonie mobile, Orange et Airtel et plus récemment Paositra Money de la Paositra Malagasy. Pour l’administrateur général de M’Vola Matthieu Macé, plus il y aura de personnes qui voudront digitaliser la monnaie à Madagascar, moins il y aura de cash en circulation. « Nous sommes encore dans une économie qui est essentiellement cash. On n’est pas réellement en concurrence parce que notre premier concurrent c’est le cash », a-t-il déclaré en indiquant que c’est la raison pour laquelle Telma Money poursuit ses efforts pour augmenter le nombre de ses points marchands. Actuellement, ils sont au nombre de vingt mille sur tout le territoire.
Ce sont justement ces vingt mille points marchands que M’Vola met à la disposition des clients de la BMOI depuis hier.

Écosystème
« Si dans l’inclusion financière, on veut d’abord aider les gens à être bancarisé ou à être inclus financièrement, les entreprises doivent aussi être aidées pour développer les échanges financiers », a fait remarquer Matthieu Macé en marge de l’officialisation du partenariat entre M’Vola et la BMOI. Le directeur général de la banque, Alain Merlot a évoqué un pas de plus vers l’intégration financière de tous les Malgaches. Il a souligné que les clients de la BMOI qui étaient essentiellement les grandes entreprises de Madagascar et les institutionnels, ont besoin d’échanger des flux financiers importants avec des opérateurs économiques qui n’ont pas de compte en banque.

Concrètement, les clients de la banque peuvent dé-sormais envoyer de l’argent vers leur compte M’Vola et vice-versa. Matthieu Macé d’expliquer que les entreprises ont alors la possibilité de régler des salaires et recevoir des paiements via M’Vola. Il a ajouté que l’interface est totalement sécurisé. Avec la BMOI, M’Vola est la première solution de mobile money à être partenaire avec toutes les banques primaires du pays. « Il faut que l’ensemble des écosystèmes puissent travailler ensemble. C’est pour cela qu’on s’est interconnecté avec toutes les banques de Madagascar parce qu’il faut que les gens qui souhaitent utiliser leur argent de manière digitalisée puissent le faire facilement ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter