Régions

Andraikiba – Le bord du lac reboisé

Environ deux mille cinq cents plants à croissance rapide comme l’acacia, le dondonia, le frêne, et le jacaranda, ainsi que trois cents jeunes plants d’arbres fruitiers ont été plantés par des simples citoyens au bord du lac Andraikiba, samedi dernier. Cette initiative et cette mobilisation citoyenne ont été menées par quelques personnes qui ont pris conscience du danger que représente la diminution alarmante du niveau du lac Andraikiba sur la vie quotidienne des Antsirabéens et sur la renommée de la Ville d’Eaux. Ainsi, plus de deux mille personnes ont rejoint le groupe « Sauver Andraikiba » sur Facebook depuis sa création.

Comme son nom l’indique, l’objectif du groupe est de sauver ce lac mythique d’Antsirabe en y menant tout d’abord des activités de sauvegarde d’urgence et de sensibiliser ensuite les gens à prendre conscience de l’importance de la protection de l’environnement.

Grâce aux efforts menés par ces citoyens, de nombreuses associations, entités, entreprises et simples gens ont répondu à l’appel et ont participé gratuitement à cette mobilisation. Outre la participation au reboisement proprement dit et à la préparation du terrain, ils ont également participé à la réalisation du projet en faisant don de plants, d’engrais et de matériel de transport.

Comme il s’agit d’urgence, l’organisateur a ainsi décidé de ne planter que des variétés à croissance rapide, adaptées au climat d’Antsirabe et ne mesurant pas moins de 50 cm. « Nous tenons vraiment à assurer la réussite de cette activité car les Antsirabéens commencent, depuis quelques mois, à ressentir l’effet de cette baisse du niveau d’eau », note Parfait Rémi Randrianirinarisoa, un des initiateurs de ce projet qui a su touché l’ambition de la population.

Des suivis ponctuels de la croissance et de la réussite des plantations figurent ainsi au programme du groupe. Celui-ci projette également à mener une forte sensibilisation sur l’écologie auprès des gens qui mènent des activités économiques au bord du lac. Aussi, outre le reboisement et la séance de collecte des déchets, composés généralement par des sacs et des emballages en plastique jetés par des visiteurs et des lavandières, l’initiateur du projet a également profité de l’activité pour sensibiliser les enfants venus à Andraikiba samedi dernier, sur l’importance du reboisement et de la gestion des déchets, ce en vue de cultiver une bonne habitude environnementale auprès de ces futurs acteurs du développement durable du pays.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter