Accueil » Faits divers » Tentative de meurtre à Ambato Boeny – Deux personnes gravement blessées
Faits divers

Tentative de meurtre à Ambato Boeny – Deux personnes gravement blessées

Tentative de meurtre ! Telle a été la déclaration d’un grossiste d’Ambato Boeny victime pour la troisième fois d’une attaque des dahalo, dimanche dernier à Ambovomavo, dans la commune rurale de Madirovalo, dans le district d’Ambato Boeny vers 19h30.

Il est admis d’urgence au service des urgences à Androva, depuis dimanche soir après l’attaque, gravement blessé par sabre et pilotra au dos ainsi que son fils de 13 ans. Le pronostic vital est engagé pour ce dernier et il a subi une intervention chirurgicale hier.

« Ces quatre dahalo nous ont déjà attaqué en 2018, mais n’ont pas réussi à pénétrer chez nous. Par contre, l’un d’eux pour la troisième fois est encore dans le coup et a découpé la main de mon épouse en 2013. Dimanche vers 18h45, ils ont débarqué dans le magasin et ont immédiatement battu mes enfants dans la chambre d’à côté. Puis, ils étaient venus me blesser avec un sabre et frappé avec un pilotra », s’était plaint le père de famille, gravement blessé à l’œil, au dos surtout et à la main gauche.

Il a déposé une plainte pour tentative de meurtre auprès de la Gendarmerie nationale étant donné que ce n’est pas la première fois que la même bande les a attaqué.

« Les malfaiteurs n’ont rien volé dans le commerce. C’était juste une question de jalousie. Ils étaient cinq frères en 2013 à nous attaquer et ont engagé deux autres dahalo pour nous tuer », a ajouté le grossiste.

Ces derniers temps, les actes de banditisme se multiplient dans le district d’Ambato Boeny. Les habitants et surtout les commerçants vivent dans l’inquiétude et ne sont pas du tout en sécurité.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi