Accueil » Actualités » Fonction publique – Des fonctionnaires fantômes à détecter
Actualités Economie

Fonction publique – Des fonctionnaires fantômes à détecter

Les faux fonctionnaires engendrent une perte de près de soixante huit milliards d’ariary par an pour l’Etat. La bancarisation est préconisée pour y remédier.

Opportunité. La bancarisation des fonctionnaires est une occasion de repérer les fonctionnaires fantômes qui sont actuellement chiffrés à quelques dix-sept mille. Le ministre de la Fonction publique, de la réforme administrative, du travail et des lois sociales (MFPRATLS), Jean de Dieu Maharante, lors de la journée porte-ouverte sur la sensibilisation à la bancarisation des fonctionnaires, hier, a avancé ces chiffres tout en émettant quelques réserves. « Les statistiques font état de ces chiffres. Mais il pourrait y avoir de hausse ou de baisse rendant difficile  l’obtention du nombre exact vu l’impossibilité de le mettre à jour fréquemment. Les décédés, ceux qui sont partis en congé ou en retraite peuvent être inclus comme des fonctionnaires fantômes lors des recensements », a-t-il précisé.  « L’Etat perd six milliards huit cent millions d’ariary environ  tous les mois », a-t-il concédé. « La bancarisation aidera à distinguer les faux des vrais », a estimé le ministre responsable. En outre, le nouveau matériel informatique octroyé au MFPRATLS par la banque BOA Madagascar appuiera  les efforts de réforme lancés par ce département.

Bancarisation

La convention de partenariat signée entre le MFPRATLS et la banque BOA Madagascar permettra de remédier à ce nombre non évident. « Le pack fonctionnariat où dix privilèges sont proposés aux fonctionnaires, de même que les autres offres,  aideront à motiver les fonctionnaires à se lancer dans le système de bancarisation », a expliqué Alphonse Ralison, président du Conseil d’administration de la BOA Madagascar.  «La bancarisation des salaires aidera le MFPRTALS à distinguer les fonctionnaires de ceux qui ne le sont pas réellement. Elle constitue également une opportunité d’accès à des crédits pour pouvoir améliorer leur niveau de vie », a-t-il rajouté

La journée porte ouverte d’hier a été une occasion de faire connaître les différentes directions du MFPRALTS au public et une opportunité pour les fonctionnaires d’avoir de plus amples informations sur le système bancaire. « Tout ce qui concerne les crédits, entre autres, les intéresse. Et on leur fait savoir que les abonnés Airtel et Orange peuvent être reliés directement à leur compte BOA via SMS pour connaître leur situation de compte ou d’autres services », a précisé un agent commercial de la BOA Madagascar dans les locaux du MFPRATLS aux 67ha.

Mirana Ihariliva

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi