Accueil » Régions » Rajoelina dans le Vatovavy-Fitovinany – La 23e région en toile de fond
Régions

Rajoelina dans le Vatovavy-Fitovinany – La 23e région en toile de fond

Reconquérir la réputation internationale du miel de Madagascar, est l’ambition affirmée par le Président.

Le président de la République entame une tournée dans la région Vatovavy-Fitovinany depuis hier, durant laquelle la création de la 23e région s’immiscera dans les discussions.

Un sujet incontournable. Andry Rajoelina, président de la République, est depuis hier, en déplacement dans la région Vatovavy-Fitovinany. Une tournée sur laquelle planera l’ombre d’un débat sur la création de la 23e région.

Bien que le sujet ne soit pas l’objet officiel du déplacement présidentiel de cette fin de semaine, la concrétisation de son engagement quant à la scission en deux de la région Vatovavy-Fitovinany en sera la toile de fond. Andry Rajoelina a démarré sa tournée dans cette partie du Sud-Est du pays par la ville de Manakara. Une première journée marquée, notamment, par l’inauguration de nouveaux locaux de l’entreprise « Senteur et saveur du monde», qui produit le miel labélisé Ilanga Nature.

Une cérémonie de remise de certificat aux producteurs artisanaux de miel, bénéficiaires de l’appui du projet Fihariana a été également programmée. Selon les informations, le chef de l’État devrait rencontrer les autorités traditionnelles et notables de Manakara, aujourd’hui. Ils partageront le « Nofon-kena mitam-pihavanana », en cette occasion. Sauf changement, il en profitera pour sonder l’opinion locale sur le dossier 23e région.

Sonder l’opinion

Après Manakara, le locataire d’Iavoloha devrait aussi rencontrer les notables et autorités traditionnelles à Namorona et à Mananjary. La création d’une 23e région, en divisant en deux régions à part entière Vatovavy et Fitovinany, est l’un des principaux points du discours d’investiture d’Andry Rajoelina, à Mahamasina, le 19 janvier 2019. Depuis pourtant, le dossier coince. Là où le bât blesse, c’est le schéma envisagé pour le découpage des deux futures nouvelles régions.

Le découpage soutenu par un courant politique est que les districts de Mananjary, Nosy Varika et Ifanadiana composent la région Vatovavy. Et que les districts de Vohipeno, Manakara et Ikongo soient les localités de Fitovinany. Cependant, pour des raisons historiques et culturelles, Ikongo où se trouve le peuple Antanala, refuse catégoriquement ce découpage. « Les Antanala souhaitent qu’Ikongo rejoigne Vatovavy », martèlent ses notables et autorités traditionnelles.

Pour les mêmes raisons, la localité de Namorona est également un point de blocage. Inscrite dans le district de Mananjary, Namorona renferme une valeur culturelle importante pour l’ethnie Antemoro. Namorona compte sept embouchures de fleuve qui, historiquement, est à l’origine du nom Fitovinany.

La portée historique et culturelle du dossier de la 23e région fait qu’il soit à l’origine d’une tension latente, mais palpable dans la région depuis quelques mois. Ce qui a amené le Président en personne à intervenir pour arbitrer les débats. Après une première rencontre avec des notables et autorités traditionnels, à Ambohitsorohitra, le 7 septembre, il est sur terrain pour sonder lui-même l’opinion locale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi