Accueil » Social » Antananarivo – Les fokontany se préparent à la saison de pluie
Social

Antananarivo – Les fokontany se préparent à la saison de pluie

Flaque  d’eau  laissée  par  la  pluie  mardi  dans  la  matinée.

Les 67ha, Antohomadinika, Isotry, Anosibe ne peuvent échapper aux conséquences de la saison de pluie.

La pluie d’avanthier a suffi pour submerger certaines maisons dans les bas quartiers de la capitale. La population patauge dans des flaques d’eau. Comme c’était le cas dans le fokontany d’Anosibe où la circulation piétonne a été difficile sur quelques points dans la matinée. Dans le fokontany III G Hangar, l’eau montait et s’invitait même dans les maisons. « Près de 15% des ménages risquent d’être touchés par la montée des eaux. Ces ménages sont situés près des canaux d’évacuation d’eau pour la plupart », fait savoir Soloniaina Charles Rabemiafara, vice-président du fokontany III G Hangar.

Pour la population issue des bas quartiers d’Antana­narivo, la période de pluie risque d’être difficile. « La montée des eaux usées au niveau du canal C3 constitue un véritable danger pour le fokontany III G Hangar. L’opération de dragage sur le canal doit être effectué avant que la saison de pluie ne commence », rappelle le vice-président du fokontany Antohomadinika III G Hangar. Néanmoins, on procède à une opération d’assai­nissement chaque semaine en vue d’amoindrir les risques d’inondation. « La population riveraine du canal C3 est sensibilisée pour effectuer des travaux d’assainissement sur place. L’opération se déroule une fois par semaine », enchaîne le responsable au niveau du fokontany.

Préparation

La population est en constante alerte. « Dès que la pluie tombe, notre cour est submergée. Même si on essaie de s’adapter, chaque année, il est de plus en plus difficile d’affronter la période de pluie dans les zones inondables ou un quartier comme le nôtre », soutient Yvonne Raminonarivo, une habitante du fokontany d’Antohoma­dinika. Au niveau local, une procédure d’alerte est mise en œuvre dès qu’il se met à pleuvoir. « Nous préparons les ménages vulnérables à une évacuation dans le cas où la pluie ne cesse de tomber. Le pourcentage des ménages vulnérables à la montée des eaux pourrait augmenter », indique le responsable au niveau du fokontany. Pour les sapeurs-pompiers, aucun dégât majeur n’a été constaté après la première pluie de mardi. Néanmoins, l’équipe se prépare déjà à toutes éventualités.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi