Economie

Douane – Traitement particulier pour les dons humanitaires

Mieux gérer l’entrée d’articles de secours. C’est l’objectif fixé par l’installation d’un nouveau système, présenté hier, à Antaninarenina, par la direction générale des douanes. Dénommé ASYREC ou Système automatisé de traitement des envois de secours d’urgence, cette nouveauté s’intègre dans le Système Douanier Auto­matisé SYDONIA.

ASYREC automatisera l’établissement de priorités pour les envois de secours et leur traitement. « Une fois ce nouveau module intégré au système SYDONIA, ce dernier pourra enregistrer à l’avance les organisations susceptibles de participer aux opérations de secours menées par les Nations Unies, afin de se préparer aux urgences éventuelles. On sera alors en mesure de permettre aux organisations humanitaires remplissant les conditions requises, ou aux donateurs, de déposer des déclarations pré-simplifiées à l’arrivée et d’indiquer clairement sur ces déclarations que leur chargement contient des envois de secours humanitaires », explique Lainkana Zafi­vanona Ernest, directeur général de la douane. Ainsi le traitement et la main levée des articles de secours deviennent entièrement automatisés et sont effectués sans délai par les autorités douanières. « La douane aura aussi une vision plus précise des envois de secours entrants et pourra partager ces informations très utiles avec d’autres autorités nationales », souligne Virginie Bohl, du bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires.