Economie

Vanille – Crainte d’une baisse de la demande internationale

Hausse constante, en plein milieu de campagne, le prix du kilo de la vanille ne cesse de croitre. Un phénomène qui décourage à tous les niveaux de la filière. « À cause des prix, certains pâtissiers optent désormais pour des parfums de synthèse. Pour être rentable il faudrait vendre des gâteaux à 15 euros. On frise l’indécence, donc je préfère ne plus en faire », peut-on lire dans les plateformes de partage d’avis européennes.

D’après les chiffres du ministère de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat (MICA), le prix de la vanille préparée s’est multiplié par neuf entre 2014 et 2018, passant de 50 000 dollars la tonne à 450 000 dollars, soit 450 dollars le kilo. En Europe, il est passé d’une cinquantaine d’euros en 2013 à 600 euros ces derniers temps.

« La vanille verte se négocie entre 100 000 et 300 000 ariary le kilo en ce début de campagne. Autant sur le marché intérieur qu’international, le cours de l’or vert s’est presque décuplé et varie d’une région à l’autre. Dans notre village, le prix se situe entre 250 000 à 300 000 ariary le kilo», explique Sely Bemanana, maire de la commune d’Ambinany dans la SAVA et président de coopératif des petits producteurs de la région.

À ce responsable de rajouter avec scepticisme « tout en occultant l’effet inflationniste de cette hausse, certains producteurs et opérateurs de la filière espèrent tirer un bon prix durant cette nouvelle campagne. Une pratique qui affecte déjà nos ventes dans la mesure où les demandes ont quelque peu baissé par rapport à la même période de l’année dernière. Pour ce qui est du cas de la vanille traitée il faudra encore attendre l’ouverture des exportations pour le mois prochain ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter