Culture

Trophée Magnitry Danse : Deux couples se qualifient pour Antsiranana

Le concours pour disputer le trophée Magnitry Danse à Toamasina s’est, finalement, tenu au Zaraforme le samedi 7 septembre à 19 heures, avec quatre heures de retard dû au manque de sens de communication de certains participants. La compétition a failli ne pas avoir lieu parce que les participants ne se sont manifestés que quelques heures avant le début du concours. L’organisation a pris la décision de commencer la compétition à 19 heures au lieu de 15 heures afin de laisser le minimum de temps de préparation à tout le monde.

Trois couples se sont mesurés sur la discipline afro latino dans une ambiance un peu tendue. Faisant preuve de sang froid, Sylvania Volamiarivo menée par Giovani Soarison est apparue concentrée et prête à tout donner. Son cavalier a mis du sien pour permettre à leur couple de réussir les différentes figures avec charme, énergie, élégance, et précision. Ils ont remporté le titre pour représenter la ville de Toamasina pendant la grande finale du trophée Magnitry danse à Antsiranana, dans quelques semaines. « Nous sommes fiers de représenter notre ville pour ce concours. Nous ferons le maximum pour ramener le trophée à Toamasina », évoquent-ils avec joie. Alexandra Ronny Marolahy et Auréli e n Fagnahy qui ont mérité la deuxième place du podium, ont aussi ravi l’assistance par leur prestation. Ils se sont démenés pour impressionner avec style et enthousiasme. Il leur a manqué quelques points pour être à égalité avec les champions. Sensible à leur performance, le premier responsable de Zaraforme leur a offert le voyage pour partir découvrir la deuxième édition du festival Diégo Magnitry Danse qui se tiendra du 28 septembre au 6 octobre à Antsiranana.

La tournée du trophée Magnitry Danse a été une merveilleuse expérience pour l’organisation. « C’était mon plus beau voyage. J’ai quitté Antsiranana pour une aventure et je ne savais pas ce qui allait m’attendre. À chaque déplacement, j’avais des doutes. Mais à aucun moment, je ne me suis senti seul. À Mahajanga, à Antananarivo, à Antsirabe, à Toliara, à Fianarantsoa, et à Toamasina, j’avais des amis et je me suis fait d’autres nouveaux, grâce à la danse. Venez nombreux pour le festival Diégo Magnitry Danse 2 à Antsiranana. Beaucoup de bonnes surprises vous attendent », résume Roddy France Tsialiva, l’initiateur de ce projet, par rapport à cette tournée qu’il a effectué depuis le 31 juillet.