Region

Alaotra-Mangoro – Faible taux d’absence des candidats au BEPC

Les équipes pédagogiques réparties dans les cinq circonscriptions scolaires (Cisco) qui constituent la Direction régionale de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et professionnel (Drenetp) d’Alaotra-Mangoro, ont orchestré une grande sensibilisation. C’est pourquoi la majeure partie des candidats à l’examen du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) étaient présents aux épreuves de la première journée, hier, tandis que tous les surveillants et tous les membres du jury, étaient là. Joints au téléphone vers la fin de l’après-midi, la plupart des responsables au niveau des Cisco ont fait la même réflexion : « Rien à signaler chez nous. (…) Les candidats étaient présents à l’exception de ceux qui, malheureusement, auraient (peut-être) des problèmes de santé pour rejoindre les centres d’écrit. Le nombre des candidats présents dépasse largement les 90 % durant cette première journée.»

Sur les cinq circonscriptions, la Cisco d’Amparafaravola a, cette année, le plus faible taux d’absence lors de la première journée d’examen du BEPC. Cette étendue située dans l’Ouest du grenier à riz compte 5 343 candidats inscrits dont 5 168 (96,72 %) étaient présents aux épreuves de Malagasy et de Sciences de la vie et de la terre contre 175 candidats absents (3,28 %) répartis dans les vingt quatre centres d’écrit. Ces chiffres ont été fournis par des sources locales confirmées. En général, le taux de présence et d’absence de la Drenetp d’Alaotra-Mangoro indique que les parents d’élèves auraient suivi presque à la lettre toutes les instructions données par les instances supérieures du ministère de tutelle cette année. En effet, elle présente 16 881 candidats inscrits, dont 16 120 se sont présentés aux épreuves de la première j ou r née. Soit 95,50% présents.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter