Accueil » Faits divers » Tuerie à Ankazobe – Deux dahalo arrêtés et cinq autres tués
Faits divers

Tuerie à Ankazobe – Deux dahalo arrêtés et cinq autres tués

Une quarantaine de suspects ont été interpellés et une dizaine tués dans des accrochages depuis l’incendie criminel du 29 juillet, faisant trente-trois morts, à Ambohitriniandriana Ankazobe.

Rien que ce week-end, deux affrontements entre les auteurs présumés du crime et les militaires de la zone de défense et de sécurité (ZDS) Ikopa ont été signalés. Les dahalo ont perdu cinq de leurs membres, a-t-on communiqué.

De son côté, la gendarmerie de la compagnie Imerina centrale a capturé vivant deux suspects. Il s’agit d’un jeune de 24 ans, déjà recherché pour l’assassinat de sergent-chef Marolasy, du bataillon d’infanterie Antananarivo, le 14 mai. Il est également cité dans plusieurs actes de kidnapping depuis 2021, dans le district d’Anjozorobe. L’autre, 36 ans, était armé d’un fusil Baïkal. Six cartouches percutées ont été trouvées en sa possession.

Tous les deux ont prétexté un événement familial pour cacher leur participation au carnage. Douze jours se sont écoulés, mais le chef de bande, Elysé Randrianarisoa, alias Iarisy, reste toujours en cavale. C’est lui qui a conduit quinze scélérats armés jusqu’aux dents au hameau d’Ambohitriniandriana où ils ont brûlé vif une trentaine d’habitants.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter