Accueil » A la une » Tourisme – Fin des tests antigéniques à l’arrivée
A la une Social

Tourisme – Fin des tests antigéniques à l’arrivée

Madagascar  est  parmi  les  pays  qui  décident  d’assouplir les  restrictions  sanitaires  liées  à  la  Covid  aux  frontières.

Une mesure aux frontières vient d’être annoncée et attend son effectivité. Il s’agit de la suppression des tests antigéniques à l’arrivée.

C’ÉTAIT lors du 10ème dialogue de partenariat entre Madagascar et l’Union européenne, qui s’est tenu au Palais d’État d’Iavoloha le lundi dernier que le Président de la République a annoncé les nouvelles mesures sanitaires à compter de ce jeudi 11 août 2022, notamment la fin des prélèvements de tests antigéniques pour tous vols à l’arrivée à Madagascar. Parmi les restrictions de voyage mises en place dans le contexte de la Covid-19, le test antigène qui est administré à tous passagers à l’arrivée, au coût de 15 euros, sera de ce fait supprimé. Cette mesure aux frontières devrait passer en conseil des ministres, selon des sources.

Un ouf de soulagement pour beaucoup de passagers victimes de mauvais traitement de la part des agents chargés de faire le test. « À l’issue du test j’ai payé les 15 euros mais ils ont refusé les pièces. J’ai donné un billet de 50 euros, ils m’ont rendu la monnaie en ariary. Ils n’ont pas de bureau. Juste une table et un simple cahier pour enregistrer les prénoms sans contrôle de passeport. Ils ne donnent pas de reçu», témoigne Fanja, de retour au pays récemment. Elle a fait remarquer aux agents cette situation honteuse. « J’ai été victime du même traitement. Ils ne voulaient pas prendre les pièces de 1 et 2 euros. C’est inadmissible», peste Miharisoa, résidente à La Réunion. Le « business » prend donc fin avec cette décision du gouvernement.

Les mesures d’accompagnement ainsi que les détails seraient attendus en conseil ce jour. La suppression de cette mesure survient après que le test PCR à l’arrivée ait été remplacé par un test anti génique entrainant ainsi l’annulation du confinement hôtelier obligatoire. Cette mesure d’assouplissement est intervenue au mois de mars de cette année, en conseil des ministres. Ainsi, durant ce test si le résultat est négatif, les passagers pourront rentrer mais dans le cas contraire, ils resteront dans un centre médical désigné pendant une durée de 7 jours jusqu’à ce que le test soit négatif.

Crainte

D’un côté, cette décision de suppression du TDR sera un allégement pour les passagers qui viennent à Madagascar ; d’un autre côté, la crainte d’une hausse des cas se fait entendre. Actuellement, le résultat d’un test négatif est encore requis avant embarquement même pour ceux qui sont vaccinés.

Inversement, l’Union Européenne demande à Madagascar de reconnaitre l’équivalence des certificats de vaccination Covid-19 des pays européens pour rentrer dans le pays. L’adoption par l’UE, le 1er juillet dernier, de la décision établissant l’équivalence des certificats de vaccination Covid-19 délivrés par la République de Madagascar avec les certificats délivrés, conformément au règlement en Europe a également été discutée. Le communiqué conjoint indique que la décision bénéficie directement aux personnes détentrices d’un certificat malgache conforme, voulant se rendre en Europe et qui ne seront désormais plus obligées de présenter le test PCR pour pouvoir embarquer sur un vol. L’UE a exprimé l’espoir que Madagascar applique la réciprocité sur cette question, ce qui n’est encore pas le cas à ce jour.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Ce n’est pas un scoop et c’est même un scandale avec ces rackets institutionnalisés avec les tests antigéniques à l’arrivée . La pandémie est toujours présente mais maintenant il faut vivre avec . Rien ne prédit sur le plan scientifique que ces tests antigéniques à l’arrivée mettraient à l’abri de flambée épidémique et pourraient éviter les cas importés . L’union Européenne a mille fois raisons de revendiquer la réciprocité des certifications vaccinales . Pour dire simple un passager au départ avec un schéma vaccinal complet n’a pas à faire un test PCR . Le pass sanitaire reste valable tant qu’il n’y a pas reviviscence de nouveaux variants  » dangereux  » . Mais que voulez-vous quand les dirigeants de ce pays avec son chef en premier lieu ont toujours comploté contre le vaccin avec une hypocrisie flagrante !