Accueil » A la une » Traitement de la covid-19 – Les critères de guérison rectifiés
A la une Magazine Santé

Traitement de la covid-19 – Les critères de guérison rectifiés

Les  premiers  guéris  de  la  covid-19  ont  quitté  l’hôpital  d’Andohatapenaka le  4  avril.

Pour expliquer la hausse considérable du nombre de guéris en quarante huit heures dont la plupart sont restés en traitement chez eux, on annonce l’abandon des tests PCR pour attester la guérison.

Revirement dans la constatation de la guérison des contaminés. Sortie de son mutisme pour expliquer la situation actuelle de multiplication rapide en quarante-huit heures du nombre de guéris rapportés, la Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana a avancé « l’adoption d’un nouveau protocole de sortie par l’Organisation mondiale de la santé qui exclut les tests PCR pour constater la guérison des contaminés ».

Ainsi, les guéris d’hier, au nombre de cent quatre vingt neuf et les cinq cent soixante quatorze de la veille sont déclarés « guéris d’office au bout de quinze jours de traitement ». À Antananarivo et ses environs, hier, cent soixante huit guéris à domicile sont enregistrés et quinze pour la région Atsinanana.

Au niveau des hôpitaux de la capitale, quatre malades sont déclarés guéris à Befelatanana et un autre à Anosiala. Dans la région Alaotra-Mangoro, un hospitalisé sort également de l’hôpital après la constatation de sa guérison. « Il n’y a plus désormais de deux tests PCR espacés de quarante-huit heures pour vérifier et contre-vérifier le coronavirus dans l’organisme pour certifier la guérison du contaminé. C’est le protocole de sortie de l’OMS qui n’exige plus ces tests. Un malade asymptomatique est considéré guéri quinze jours après la découverte de sa positivité à la covid-19 », indique la Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana.

Les malades symptomatiques doivent cependant remplir une condition. C’est la disparition des symptômes du dixième au treizième jour de traitement.

Guérison spontanée?

À s’en tenir aux propos de la Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana, le coronavirus se guérit spontanément en deux semaines. L’annonce d’un nombre accru de guéris est attendue dans les jours qui suivent. Elle précise que « le coronavirus ne vit pas pour toujours dans l’organisme. On lui résiste selon la capacité de défense immunitaire déterminée par les conditions physiques de chacun. Il ne faut pas exclure qu’il existe des personnes souffrant de comorbidité ». Cinquante malades du coronavirus sont actuellement en état grave. Parmi eux, vingt-six sont traités à l’hôpital de Befelatanana, quatorze à Anosiala et huit à Andohatapenaka. En dehors de la capitale, un patient en état grave est pris en charge à l’hôpital de Fenoarivo et un autre à Fianarantsoa.

Aucun décès lié au coronavirus n’est officiellement annoncé ces dernières soixante-douze heures e t le nombre de guéris dépasse celui des malades. Mille sept cent quatre vingt dix-neuf porteurs de la covid-19 sont en cours de traitement et mille neuf cent cinquante guéris sont enregistrés.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  •  » Désaveu cinglant  » ! . C’est une preuve irréfutable que l’OMS dicte la stratégie de la gestion de cette crise sanitaire . On a toujours rapporté que 85% des cas testés positifs au coronavirus sont asymptomatiques et ne nécessitent pas de traitement . 15% auront des formes symptomatiques mineurs et seulement du paracétamol , vitamine C , ravintsara ou inhalation d’eucalyptus suffisent . Ces recommandations de l’OMS sonnent comme une confirmation de l’inefficacité établie du CVO en préventif ou en curatif . Ces distributions de CVO dans certains arrondissements serviront seulement à conforter mentalement les autorités devant une probable humiliation . Ces CVO en gélule seront un fiasco commercial . Des railleries sur ce Tambavy commencent à gagner le continent Africain . L’Artémisia dans ce CVO n’est pas un traitement contre le covid 19 qu’on se le dise clairement. Il y a de nombreuses études dans ce sens .
    Il est loin de notre intention de dénigrer la pharmacopée traditionnelle Malgache mais on ne joue pas sur la santé de millions de Malgaches et nous avons suffisamment d’arguments scientifiques pour faire la démonstration que nos gouvernants se trompent en misant sur ce CVO .