Accueil » Culture » Réalisation et productions – Les clips vidéos marchent fort
Culture

Réalisation et productions – Les clips vidéos marchent fort

Kevin  Deris  est  tout  aussi  actif  sur  les  réseaux  sociaux où  l’on  se  plait  à  suivre  les  coulisses  de  ses  réalisations.

Les réalisateurs et les producteurs de clips vidéos ne chôment pas malgré la crise. Le secteur marche fort.

Malgré le contexte actuel, les chanteurs se dévouent pour produire à la fois de nouvelles compositions, tout en mettant les moyens pour les accompagner d’un bon clip. Cela peut surprendre, mais le marché de la réalisation des clips vidéos, musicaux plus précisément, reste parmi les plus actifs, voire fructueux ces derniers mois. Si vous allez ainsi taper « Nouveautés musique gasy 2020 » sur youtube tous les deux ou trois jours au moins, vous aurez sans doute droit à une nouvelle chanson de la part d’un artiste et d’un genre particulier que vous appréciez à chaque fois.

Entre les fameuses chansons dédiées au covid-19 donc, se retrouvent les chansons tropicales qui sont majoritaires en guise de nouveautés, mais également la musique urbaine et les ballades romantiques. Ceci-dit, la situation sociale actuelle semble n’influencer en rien le budget à allouer à la production et à la réalisation de ce genre de projet, si ce n’est que le prix se réfère surtout à la qualité de l’œuvre au final. Compter ainsi à partir de 300 000 d’ariary à 3 000 000 d’ariary et sûrement beaucoup plus pour un clip-vidéo de grande envergure. Il faut dire qu’entre une vidéo réalisée avec un smartphone ou un appareil photo semi-pro et ce que nous propose Kevin Deris ou le label Makua Entertainment, une grande différence se perçoit.

« Pour garder la visibilité »

Ne pas rester inactif est sans aucun doute le leitmotiv commun qui anime chacun de nous le temps de cette vague de confinement qui parait interminable. Que l’on soit simple citoyen ou personnalité reconnue, voire un artiste, on se voit tous animés de cet état d’esprit selon lequel il ne faut pas nous endormir sur nos lauriers. Ainsi, pour pallier les mauvaises nouvelles du quotidien, mais également pour en sublimer les bonnes, chanteurs et musiciens de tous horizons se rallient pour donner de la voix, afin de promouvoir les vertus du confinement, mais aussi celle du fameux « CVO ». Ne serait ce que durant le mois de juin, on en compte par dizaine des chansons dédiées à la lutte contre la pandémie.

1 commentaire

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi