Accueil » A la une » Anosibe An’Ala – Quatre prévenus tentent une corruption
A la une Faits divers

Anosibe An’Ala – Quatre prévenus tentent une corruption

Les 500 000 ariary sur la table entourée des gendarmes et les témoins de la corruption.

Poursuivis pour commerce de bœufs volés dans les districts d’Anosibe An’Ala et d’Andramasina, quatre individus ont tenté de soudoyer l’équipe judiciaire de la gendarmerie. Enquête.

Quatre commerçants de zébus, butin de dahalo, se sont fait cueillir, samedi 4 juillet, par la gendarmerie d’Anosibe An’Ala. Ils sont maintenant retenus en garde-à-vue pour être mis en examen. Ils ont tenté une corruption pour pouvoir se libérer facilement, mais l’officier coordonnateur (OFFCOORD) n’a pas mordu à l’hameçon.

Ce samedi-là, les deux premiers vendaient du bétail sans papier à Antandrokomby Anosibe An’Ala. « Ils faisaient toujours ce genre d’activité délictuelle, selon les renseignements glanés sur le terrain. Chaque semaine, ils conduisent une dizaine de bœufs volés dans les communes d’Antandrokomby et d’Ambalanomby vers les marchés d’Andramasina et d’Antanifotsy. Tout cela ne passait jamais par le service de contrôle de fiches de bovins », d’après les informations rapportées par le secrétariat d’Etat chargé de la Gendarmerie nationale (SEG).

Au cours d’une enquête préliminaire, le duo incriminé est passé aux aveux. Puis, ils ont offert une somme aux enquêteurs pour qu’ils les relâchent. Or, les gendarmes ont refusé.

500 000 ariary

L’investigation s’est poursuivie durant des jours. Avant hier, les deux complices des quidams ont été pris dans les mailles du filet. Ces nouveaux suspects avaient vendu des bœufs au marché d’Alatsinainy Bakaro.

Ils ont été amenés jusqu’au bureau de la gendarmerie saisie de l’affaire. Ils ont, eux aussi, essayé de corrompre les enquêteurs avec 500 000 ariary, pour être mis hors de cause.

Sur le moment, l’OFFCOORD, lui-même, a pris ses responsabilités pour le principe. Il a appelé l’adjoint au maire et le président de fokontany d’Anosibe An’Ala à témoigner de ce que les corrupteurs tentaient de commettre.

« Un grand merci pour les informateurs ayant permis de déjouer ce réseau de commerçants de bétais volés. Pareil pour le responsable, principalement pour la lutte contre la corruption nuisant au pays », félicite le SEG.

Le ministère public tranchera sur le sort des quatre prévenus qui ont reconnu leurs actes.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi