Economie

Mines – Le budget de l’EITI amputé

L’initiative pour la trans­parence dans les industries extractives ou EITI Mada­gascar a déjà eu du mal à se faire valoir l’année dernière. Le rapport d’évaluation du contexte d’avancement de Madagascar, encore pays candidat à l’organisation depuis 2008, n’a pas été finalisé. Madagascar a été ainsi suspendu temporairement. Une mauvaise image lancée à l’endroit des investisseurs miniers. L’initiative est chargée de mettre à jour et de superviser la mise en œuvre d’une norme dont l’objectif est d’évaluer dans quelle mesure les revenus des ressources pétrolières et minières sont gérés de manière transparente.
Cette année encore, Mada­gascar risque de ne pas être conforme à la norme EITI malgré la participation du pays à la 8ème conférence mondiale de l’EITI à Paris au mois de juin. « Madagascar entend tout de même pouvoir réaliser les quinze mesures correctrices imposées afin de pouvoir intégrer l’organisation et renforce ses engagements dans la bonne gestion des ressources minières », a fait savoir le ministre des Mines, Fidiniavo Ravokatra à l’issue de la conférence. La prochaine évaluation de décembre est à l’objectif.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter