Faits divers

Ambaniavaratra Talatamaty – Une responsable de personnel assassinée

Talatamaty a été la scène d’un crime crapuleux perpétré.

Hier matin, une responsable de personnel d’une usine fabricante de biscuits a été tuée à coups de bois rond par des assassins à Ambaniavaratra Talatamaty.

 

Crime odieux ôtant la vie à une jeune mère de 32 ans qui a laissé trois orphelins et un veuf. En effet, pour un mobile inexpliqué, elle a froidement été assassinée sans se faire voler par des inconnus, hier matin, à Ambaniavaratra, dans le quartier de Tanjondava, commune de Talatamaty, district d’Ambohidratrimo. Selon les informations recueillies auprès de la brigade de la gendarmerie locale, elle est responsable du personnel d’une usine produisant des biscuits. Elle se charge surtout du pointage des salariés, selon d’autres précisions.
Elle a été agressée au moment où elle était en cours de route pour aller travailler le matin, vers 5h30. Les meurtriers dont le nombre est indéterminé l’ont attendue dans un coin pour lui asséner des coups de bois rond non cloué en pleine tête, suivant les études des circonstances effectuées par les fins enquêteurs de la gendarmerie. Puis, ils l’ont laissée pour mort sans toucher les objets en sa possession.
Ces malfaiteurs se sont évanouis dans les dédales du quartier où ils ont complètement échappé à la filature des gendarmes. « En effet, c’était le chef fokontany qui nous a prévenus en premier », signale le commandant de brigade sans fournir plus de détails. Jusqu’ici, la gendarmerie n’aurait toujours ciblé aucun suspect.

À l’aide
Elle n’a pas non plus révélé le nombre de personnes déjà auditionnées autour de cette affaire criminelle. « L’enquête est en cours », martèle le même interlocuteur.
Suivant les témoignages des riverains, une série d’appels au secours a été entendue au même moment. Du coup, plusieurs personnes ont accouru vers les lieux. « La victime a gémi et s’est encore mise à crier à l’aide suite aux coups qu’elle a essuyés. Gravement blessée, elle gitait déjà au sol lorsque nous y sommes arrivés », relate un notable pendant l’enquête de voisinage de la gendarmerie. La grume avec laquelle les tueurs ont battu leur cible se trouvait encore abandonnée à côté de la dépouille. Dans les minutes suivantes, le mari de cette jeune femme a été avisé et s’est dépêché sur place. D’après les renseignements collectés, ils habitent dans le fokontany de Tanjondava.
Plus de douze heures après le meurtre, personne dans le voisinage n’a absolument eu aucune idée de ce qui pourrait être les motivations de ces criminels pour mettre fin à la vie de cette mère de famille.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter