Accueil » Actualités » Mahabo – Un maire accusé d’avoir ordonné une exécution
Actualités Faits divers

Mahabo – Un maire accusé d’avoir ordonné une exécution

Le maire de Mandabe dans le district de Mahabo a été chahuté. Hier, des informations selon lesquelles il avait ordonné à des gendarmes, d’exécuter un membre du comité d’autodéfense villageoise, ont fait le buzz. L’indi­vidu abattu aurait menacé de mort l’élu ainsi que le président de l’autodéfense villageoise d’après la presse locale. «Les faits remontent à il y a une semaine», indique Naoussadaly Mamodhoussen, maire de la commune de Mandabe.
«En fait, l’individu abattu est un dahalo repenti, intégré dans le pacte villageois. Malgré la concession du fokonolona, il a gardé ses mauvaises habitudes et continuait à sévir avec ses comparses. Quatre meurtres ont été mis sur son compte », indique le maire incriminé.
«Le dimanche 29 mai vers 14 heures, il s’est rendu au domicile du président du pacte pour menacer celui-ci de mort. Alerté, je me suis précipité sur place, et j’ai eu droit à la même menace », déplore le maire. Il affirme avoir appelé la gendarmerie, laquelle a débarqué en un éclair pour arrêter le suspect.
« Placé en garde à vue, l’individu devait conduire les gendarmes jusqu’à ses compères à Beronono, lorsqu’il a sauté de mon pick-up, même si ses mains étaient menottées », explique Naoussadaly Mamodhoussen.
Seth Andriamarohasina

Voir aussi