Accueil » Actualités » Fête de l’indépendance – Deux vendeurs de pétards interpellés
Actualités Faits divers

Fête de l’indépendance – Deux vendeurs de pétards interpellés

Les articles de deux marchands ambulants de pétards ont été saisies par les forces de l’ordre, hier. Les patrouilles de vérification et de contrôle des marchands de pétards ont commencé.

De la parole à l’action. Les forces de l’ordre n’ont pas tardé à sévir contre ceux qui vendent des pétards à l’approche de la fête nationale. Deux commerçants ont ainsi été interpellés et leurs marchandises ont été confisquées.
Comme déjà annoncé avant-hier, les forces de l’ordre ont commencé leurs actions de contrôle et de surveillance. Des patrouilles ont été effectuées en ville, et les vendeurs de pétards ont été priés de plier bagage. Ceux qui n’ont pas obtempéré ont ensuite vu leurs marchandises confisquées.
« Les forces de l’ordre avaient averti les commerçants que vendre des pétards était interdit, mais comme certains ont fait la sourde oreille et ont continué à vendre les articles prohibés, leurs marchandises ont été saisies », a confié le commissaire central Germain Ratsirombahina.
Le commissaire central annonce, toutefois, que dès le paiement des amendes, les marchandises seront restituées à leurs propriétaires. Ceux-ci devront, néanmoins, attendre que la période des fêtes soit passée avant de pouvoir en faire quelque chose.
Autorisation
Avant-hier, l’état-major mixte opérationnel (Emmo) a encore rappelé qu’il est également interdit de faire exploser les pétards à l’approche de la fête de l’indépendance. « Il est défendu de vendre ou de faire éclater des pétards et autres engins explosifs durant la période des fêtes », avait notamment déclaré le colonel Ravoavy Zafisam­batra, commandant de l’Emmo-Reg d’Anala­manga.
Pourtant tout à leur zèle, les forces de l’ordre semblent avoir oublié que quelques jours plutôt, les membres du comité d’organisation des festivités, liées au 56e anniversaire de l’indépendance, avaient indiqué en conférence de presse que les pétards ne sont pas interdits à la vente. Il ne faut juste pas que leurs utilisateurs les fassent exploser dans des endroits publics.
En privé, avaient-ils ainsi laissé entendre, les pétards, de ceux que l’on vend sur le marché, à ceux que l’on fabrique avec des bougies d’allumage et des poudres d’allumette, ne sont point interdits. Les particuliers eux-mêmes peuvent se procurer des feux d’artifice et en faire éclater mais sous réserve d’une autorisation émanant du ministère de la Défense, avait également indiqué le président du comité d’organisation
Toria Dimbiniaina

Voir aussi