Accueil » A la une » Union Incestueuse – Il se marie avec sa propre fille aînée
A la une Faits divers

Union Incestueuse – Il se marie avec sa propre fille aînée

a police de Soavinandriana Itasy a engagé une surveillance avant de procéder à l’arrestation.

Poursuivi pour mariage incestueux, un homme a été mis en prison, à Miarinarivo, hier soir. Sa fille avec qui il s’est marié a été placée sous contrôle judiciaire.

DOUZE ans de relations entre père et fille. Cet inceste a été constaté à Ambohidava Andrangy, quartier de Befaritra, commune urbaine de Soavinandriana Itasy. L’homme est placé sous mandat de dépôt à Miarinarivo, hier, et la femme sous contrôle judiciaire. Le chef de leur fokontany a bénéficié d’une liberté provisoire en attendant le procès au 25 mai prochain.

La famille et l’entourage avaient peur de dénoncer le crime à la police. « Personne n’avait osé car l’homme incestueux pratiquerait les grigris. Sa femme, 50 ans, l’avait quitté lorsqu’elle a découvert l’intimité entre leur fille aînée et lui », explique l’officier de police Tsiorinirina Razana­jatovo, chef du commissariat de Soavinandriana.

« Je viens de me remettre d’une longue maladie. C’est pour cela que je ne pouvais ni voir ni aviser les autorités. D’ailleurs, je vis loin d’ici. Je n’avais pas le choix », précise la dame lors de son audition.

Méprisable

Elle n’a pas porté plainte contre son ex-mari et leur fille, 31 ans.

La trentenaire a deux filles et un garçon de pères différents. Elle a reconnu avoir couché pendant toutes ces années avec son propre père. Ils avaient des rapports sexuels. « Pourtant, aucun de mes enfants n’est à mon père. Je ne sais pas pourquoi j’acceptais de faire cela avec papa. Je n’avais plus toute ma tête. Je me sens vraiment méprisable », assène-t-elle. À l’en croire, elle n’avait vécu ni contrainte ni menace dans sa vie conjugale avec son père.

Ce dernier a avoué. « Nous dormions toujours ensemble et les désirs se sont créés », confie-t-il. Des rumeurs révèlent qu’il aurait déjà violé sa petite-fille, 17 ans.

« Jamais, il ne m’a touchée. Il ne m’avait pas caressée non plus. J’habite chez mon oncle. Certes, j’ai eu un rapport sexuel, mais avec mon copain. Je sais que ma mère et mon grand-père vivent ensemble. Je les ai vus dormir sur un même lit », témoigne l’adolescente.

Le chef du fokontany a été arrêté pour son indifférence à l’égard de ce crime dont il était au courant. La loi sur les violences basées sur le genre (VBG) prévoit un emprisonnement de 5 à 10 ans et d’une amende de 4 à 20 millions d’ariary contre l’auteur d’un inceste.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter