Accueil » A la une » Covid-19 – L’illusion d’un vaccin
A la une Social

Covid-19 – L’illusion d’un vaccin

La  cargaison  arrivée  samedi  à  Ivato.

Les deux cent cinquante mille doses de vaccin AstraZeneca/ Covishield ont été réceptionnées samedi à Ivato. Mais beaucoup d’incertitudes entourent la campagne.

Jusqu’ici le président de la République ne s’est jamais prononcé quant au nom du vaccin que Madagascar allait importer. Andry Rajoelina n’a jamais été chaud pour le vaccin. C’est une délégation conduite par le ministre de la Santé qui a accueilli la cargaison à Ivato. Mais l’ampleur de la deuxième vague de Covid-19 et une certaine pression nationale et internationale l’ont obligé à lâcher du lest. Il a laissé à l’Academie de médecine le soin de décider. Quatre noms de vaccin ont été alors retenus. Les deux cent cinquante mille doses arrivées samedi font partie de l’initiative Covax de l’OMS. Elles sont destinées comme partout ailleurs aux personnels de santé, aux forces de l’ordre, aux personnes vulnérables et aux personnes âgées de plus de 70 ans.

Tout compte fait, une infime partie de la population. D’autres vaccins sont prévus plus tard selon un communiqué conjoint des membres du mécanisme Covax, à savoir, l’OMS, l’UNICEF, l’Alliance du vaccin Gavin et la coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies ( CEPI). L’objectif est de vacciner 20% de la population.

Champion du monde

L’opinion est ainsi partagée vu ce qui se passe dans le monde à propos de ce vaccin. Des pays comme l’Inde, la Grande-Bretagne, l’Afrique du Sud et le Danemark ont abandonné l’utilisation de ce vaccin après le constat de quelques cas de thrombose. La vaccination est facultative. Ce qui va encore réduire le nombre de ceux qui veulent se faire immuniser. L’OMS précise néanmoins que « les bénéfices du vaccin sont supérieurs au risque ».

La portée du vaccin sera donc forcément limitée. Il va protéger les personnels soignants et les forces de l’ordre mais leurs familles et la population resteront exposées. Or, il faut avoir vacciné 70% de la population pour pouvoir espérer juguler la transmission du virus. Ce qui mettra beaucoup de temps et de moyens. L’Inde, où l’on enregistre trois cent mille cas par jour et quatre mille morts par jour, a un taux de vaccination de 2%. C’est pourtant le champion du monde en la matière.

Si on n’arrive pas à vacciner la majeure partie de la population, la campagne risque d’être vaine. Et comme aucun vaccin n’est fiable à 100%, rien ne dit que ceux qui sont vaccinés sont totalement immunisés. Or selon une scientifique de l’OMS, « plus le virus se réplique, se diffuse et se transmet, plus le risque de mutation et d’adaptation augmente». Un médecin malgache confirme. « Il est plus intéressant de vacciner tout le monde dans une communauté comme Nosy Be que de vacciner une ou deux catégories de personne dans une grande agglomération si l’on veut avoir des résultats probants ».

La même scientifique de l’OMS révèle que les variants peuvent devenir résistants aux vaccins qui existent actuellement. Et le variant B.1 617 détecté en Inde, présente des mutations qui augmentent les transmissions et qui peuvent ainsi potentiellement le rendre résistant aux anticorps qui se sont développés grâce à la vaccination ou à une contamination naturelle. Autrement dit la vaccination n’offre pas une garantie 100% de non contamination ou de transmission. La position du président de la République trouverait alors sa justification dans cette thèse.

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Ben voyons laissons se propager le virus alors ! C’est vraiment aberrant de lire des âneries pareilles. Quant à l’Inde monsieur le chroniqueur, l’honnêteté intellectuelle aurait été de rappeler que la catastrophe actuelle est due à l’organisation et l’autorisation de rassemblements politiques et religieux de masse par le pouvoir, s’inspirer de l’avancée de ce pays en matière scientifique pour atténuer l’importance de la vaccination est simplement lamentable ! Ce genre de position ne fait qu’alimenter le conspirationnisme parallèlement, honteux.

  • la phase 3 c est à dire la phase clinique de tous ces vaccins ne sont pas encore terminés.Juste 3 mois seulement de la phase 3 est entamé et pour le moment il n’ y a pas encore de résultat pour le test clinique
    Le professeur FICHER le monsieur vaccin en france a dit pour le moment on ne sait pas encore l’ efficacité de ces vaccins au delà de 3 mois et en plus la transmission du virus n’était pas étudié lors de l’élaboration de ces vaccins.
    ASTRA ZENECA n’est pas utilisé aux Etats unis,ils ont un stock de 60.000.000 de doses.l afrique du sud a arreté son utilisation car il n’ est pas efficace contre le variant sud africain.La france va arreter sa collaboration avec ASTRA ZENECA. Thailande ,les pays baltes ,l’ Autriche, La RDC
    Au Royaume unis sur trente cas de thrombose il y a 7 morts.44 cas de thrombose dans les 30 pays de l espace européenne dont 14 morts,source le monde AFP du 03 avril 2021 publié a 12h
    En France et en allemagne ASTRA ZENENCA est interdit au moins de 55 ans dans d’autres pays européens moins de 60 ans

  • Tout ça pour ça ! Avec un vaccin controversé et un plan national triennal de déploiement des vaccins élaboré par le ministère et l’académie de Médecine censé se terminer seulement à la fin du semestre 2023 . Le président de la république qui n’a pas fait le déplacement pour la réception de ces vaccins contrairement avec les oxygènes de Chine . Un financement à hauteur de 264 millions de dollars est prévu . 3% de la population seront concernés pour ces 250 000 doses puis 14% vers mois de septembre 2021 . La république démocratique du Congo affirme ne pas pouvoir utiliser les 1.7 millions de doses du vaccin Covidshield du programme COVAX . Avec la date d’expiration le 24 juin 2021 le Togo , Le Ghana et … Madagascar se sont partagés donc ces doses . Il n’y a jamais eu d’exploit du ministre de la santé avec l’inscription TARDIVE à ce programme humanitaire de l’alliance du vaccin GAVI et l’OMS .
    On ne compare pas une voiture BMW avec une Peugeot . Pfizer assure une protection à 96.70 % contre les décès du Covid 19 . Ce vaccin a une efficacité de 95 % contre la souche historique du SARS-COV-2 et tous les variants : le variant Anglais B.1.1.7 , le sud Africain B.1 351 , le Brésilien P1 et l’Indien B.1 617 . Covidshield du sérum institute of India et Covaxin développé par la firme pharmaceutique Indienne Bharat Biotech sont recommandés par le contrôleur Général Des Médicaments d’Inde pour un usage restreint dans des SITUATIONS D’URGENCE . Le premier ministre Indien Narendra MODI un Hindou fanatique a mis fin à l’exportation de ces vaccins le 18 mars 2021 à cause de l’aggravation de la pandémie dans ce pays , hier encore plus de 4000 décès .L’université du Witwaterand à Johnnesburg avec les résultats des études de chercheurs Sud Africains et Britanniques auprès de 2000 volontaires a permis de savoir que le vaccin Astrazeneca Covidshield n’est efficace qu’à 22% contre le variant Sud Africain . Notons que ce vaccin a une action positive à 70% contre la souche originelle . Avec les risques d’effets secondaires graves sous forme de thromboses veineuses atypiques ce vaccin est interdit au Danemark .
    Un déploiement partiel de la vaccination et donc une immunisation incomplète des individus avec des anticorps sous-optimaux pourraient favoriser la sélection de variants d’échappement ce qui réduirait l’efficacité des vaccins . Le président de la république a vu tout faux avec sa stratégie de vaccination  » ciblée  » et surtout étalée sur 3 ans . Déjà mettre les forces de l’ordre dans son ensemble comme des personnes à risques prioritaires est une aberration nullement retrouvée ailleurs .
    La pandémie recule partout : moins 25 % en Afrique , moins de 24% en Europe , moins de 12 % aux Etats unis .etc .. Des ex-chefs d’état au nombre de 170 et des prix Nobel ont plaidé pour la levée des brevets du vaccin . Le président Américain Joe BIDEN est  » pour  » mais avec cette contradiction à savoir les Etats Unis n’exportent pas leurs vaccins . Les pays riches concentrent 46,7 % des doses de vaccins avec seulement 0,2 % des doses dans les pays pauvres . Pfizer et Moderna ont engrangé 26 milliards et 18 milliards de dollars à ce jour . Le problème c’est que l’Afrique n’a pas les plateformes techniques dans leurs usines de production de vaccins pour la technologie ARN messager . Un transfert massif des technologies et l’augmentation des capacités de production de vaccins seraient pour l’instant la meilleure solution . Le risque ce sont les contrefaçons avec la suppression du droit à la propriété intellectuelle et surtout un frein aux investissements pour la recherche .
    La stratégie vaccinale de notre pays est une erreur sur tous les plans . Avec une campagne de vaccination massive l’Angleterre sort les tables et les chaises pour les bars et restaurants , l’Allemagne avec le pass vaccinal va faire  » tomber les masques  » et La France lève les restrictions à une cadence mesurée . Le pouvoir politique et les autorités sanitaires chez nous sont à côté de la plaque sur la compréhension de la pandémie et de l’histoire naturelle du coronavirus . L’immunité collective par la vaccination de 70% de la population Malgache est la seule garantie d’endiguement de la pandémie . L’ académie de Médecine en proposant ce vaccin Covidshield semble être dans le déni avec la situation sanitaire en Inde . Il y a aussi les Seychelles qui ont démarré leur campagne de vaccination le 10 janvier 2021 avec Covidshield et qui connaissent actuellement une explosion des cas alors que 63 % de sa population ont reçu les deux doses .On a maintenant la certitude du manque de volonté politique du régime à commander directement les vaccins . On ne parle pas forcément de Pfizer avec les contraintes logistiques mais du vaccin Janssen de Johnson et Johnson évoqué à un moment par la ministre la communication . Il y eu 15 décès encore hier et ce ne sera pas ce plan de déploiement national sur 3 ans de la vaccination anticovid qui empêchera le virus de muter avec des variants plus contagieux et plus virulents . Le peuple Malgache continuera ipso facto à connaitre les souffrances de la perte d’un proche ou d’un être cher .