A la une Faits divers

Traitement – Le remède local en essais cliniques

Un échantillon de la mixture d’huiles essentielles  a été présenté au chef du CCO covid-19 (à dr.).

Avec le consentement du patient hospitalisé, le traitement contre le covid-19 à base de plantes médicinales et d’huiles essentielles sera administré. Il s’agit d’essais cliniques.

Remède local. C’est avec le consentement de chaque patient qu’un essai clinique du remède à base de plantes médicinales est applicable pour soigner les malades du coronavirus. Le développement de la substance naturelle et biologique, à la fois préventive et curative, est à l’origine de la construction d’un complexe industriel nécessitant des expertises étrangères et du financement de la Banque mondiale, selon les propos du chef de l’État.

Avec le nombre croissant des personnes hospitalisées pour cause de coronavirus, le président Andry Rajoelina affirme que « Madagascar regorge d’importantes réserves d’huiles essentielles ». Il a ainsi enjoint la suspension de « l’exportation de toutes les plantes médicinales utiles au traitement du covid-19, en raison de la convoitise extérieure qui pourrait se manifester ».

Lors de la remise aux autorités de l’échantillon de la mixture d’huiles essentielles à base de plantes médicinales originaires de Madagascar et du protocole précis de soins y afférent, le président du Gehem, ou Groupement des
exportateurs d’huiles essentielles, Olivier Nirina Rakotoson, a précisé que « Les huiles essentielles ont les mêmes vertus que les plantes médicinales desquelles elles sont extraites. C’est le dosage, uniquement possible grâce au développement et au conditionnement comme c’est le cas des huiles essentielles, qui fait la différence ». Selon les experts en huiles essentielles, « un traitement sous six jours aboutit à la guérison et c’est l’objectif des essais cliniques ».

Usage traditionnel

Depuis une semaine, le Gehem a proposé la mixture, c’est-à-dire le mélange d’huiles essentielles contre le covid-19. Cinq cent mille flacons de mixture d’huiles essentielles peuvent être produits chaque jour par une entreprise locale, tandis que de grandes aires de plantation de plantes médicinales se trouvent sur les Hautes-terres centrales.

Cinquante-deux entreprises productrices d’huiles essentielles existent déjà à Madagascar et sont membres du Gehem. Lantosoa Rakotomalala, ministre de l’Industrie, du commerce et de l’artisanat, a déjà prévu, « un stockage des plantes médicinales au niveau du ministère ». Selon la ministre, « Même la Première dame a déjà distribué du ravintsara, une des plantes médicinales à vertu curative connue de la pharmacopée à laquelle beaucoup recourent depuis l’annonce de la propagation de la pandémie sur le territoire national ».

Le ministère de la Défense nationale, l’administration forestière et la municipalité d’Antananarivo, ainsi que le ministère de l’Industrie disposent d’importantes réserves d’huiles essentielles pour le traitement du covid-19, offertes par le Gehem. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation, à la tête du Centre de commandement opérationnel de la lutte contre le coronavirus, Tianarivelo Razafimahefa, a été le premier responsable étatique à qui a été présenté le protocole de soins à base de la mixture d’huiles essentielles extraites des plantes médicinales de Madagascar.

 

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • je vous souhaite de tout mon cœur que cela fonctionne…
    mais en tant qu’ex producteur d’huiles médicinales, permettez moi d’émettre un doute…

  • Le président de la république a parlé d’essai clinique de produits de la pharmacopée Malgache par injection intra-veineuse . A notre humble connaissance aucun traitement par huiles essentielles ne pourrait être administré par cette voie . Le scepticisme est donc de rigueur et on attend la position officielle de l’OMS . Le concours national d’agrégation en Médecine humaine à Antananarivo initié par un Marc Ravalomanana mégalomane en 2007 foulant aux pieds les instances académiques Africaines et mondiales n’a pas bonne presse pour la compétence de certains professeurs gratifiés de postes clés en matière de santé . Le chef d’état a évoqué également de mécènes et de chercheurs scientifiques d’horizons différents et qui ont parlé de « chance inouïe » pour notre pays . A aucun moment la banque Mondiale n’a été mentionnée par le PRM ce qui paraîtrait étrange vue l’importance du projet .
    Madagascar a été épinglé déjà par la France concernant la présence du Groupe paramilitaire WAGNER relevant du mercenariat de l’oligarque Evgueni Prigojine proche des milieux ultranationalistes Russes pour la formation de nos unités d’élites . Une forte prévention s’impose donc à nos dirigeants car les requins et les pseudoscientifiques pullulent en cette période de pandémie du coronavirus .
    L’hydroxychloroquine commence à faire des vagues . Le centre régional de pharmacovigilance de Nice a répertorié 54 cas de complications cardiaques graves avec 2 morts subites avec cette molécule associée à l’ Azithromycine .Emmanuel Macron a certainement rapporté au Professeur Raoul ces informations embêtantes lors de sa visite hier dans son institut . Les soignants Malgaches doivent désormais s’entourer de la plus grande précaution en instaurant ce traitement .De toute façon l’étude clinique Européenne « discovery » arrive à son terme et on sera fixé pour un traitement du Covid-19 avec les 4 molécules testées et randomisés en double aveugle .
    Les récentes déclarations de notre ministre des finances pour des pourparlers avec nos partenaires financiers , à cause des retombées négatives sur notre économie de cette crise sanitaire , tombent à pic car la présidente de la banque centrale Européenne Madame Christine Lagarde a affirmé que les banques Européennes ont une force de frappe de 1000 milliards d’euros pour soutenir le crédit financier donc les entreprises et l’emploi en Europe . Notre capacité à dialoguer sera ainsi déterminante pour que l’Europe affecte une partie infime et symbolique de ses avoirs aux pays à faible revenu . Pour l’instant le régime doit être intraitable pour l’application du confinement partiel et être persévérant pour l’éducation citoyenne quant à l’usage efficace du port de masque contre la contamination du coronavirus . La ministre de l’industrie mouille à merveille son maillot et c’est vraiment une femme du « terrain » sans faire du  » chichi » .

      • Je suis exigeant envers même et pourquoi pas envers les autres? Surtout s’il est le président de la république Je ne donne pas de chèque en blanc . Je suis un électron libre et j’aime seulement mon pays .