Accueil » Non classé » Emploi – Le travail décent à promouvoir
Non classé

Emploi – Le travail décent à promouvoir

« Les critères d’un travail décent ne sont pas encore remplis à Madagascar» tel a été le constat, hier, durant la conférence de presse organisée à l’occasion de la présentation de la célébration du centenaire de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) à Andraharo. Le thème choisi dans le cadre de cette célébration est « ensemble pour un meilleur avenir du travail ». Pourtant, des blocages persistent encore dans le pays quand il s’agit de travail décent. Cela reste ainsi un défi dans le cadre de la promotion de la justice sociale : «Beaucoup de critères ne sont pas encore remplis. Vu les problèmes et les difficultés liés aux conditions des travailleurs dans le pays ou à l’extérieur, on peut citer le cas de difficulté par rapport à l’accès à l’emploi pour les jeunes, la rémunération, le salaire qui n’est pas souvent proportionnel au coût de la vie. Ou encore le problème par rapport à la sécurité sociale. On constate une lacune dans la mise en œuvre des droits de l’employés » dénonce Lalao Rasoamana, Secrétaire générale du Syndicat des employés Malagasy (Fisamare). Outre les conditions de travail, les employés ignorent leurs droits : « La plupart des travailleurs ignorent leurs droits et c’est là que les abus commencent » a indiqué un syndicaliste, hier.
Les activités au cœur de la promotion du travail décent et les sensibilisations ont marqué cette célébration. Des espaces de dialogue tripartites ponctueront la journée du 11 avril : « l’OIT veut unir ses efforts avec ceux de tous ses partenaires » indique Coffi Agossou, Directeur Pays de l’Organisation International du Travail à Madagascar :
« Trois pays sont concernés par les accords bilatéraux à savoir le Koweit, la Jordanie et le Liban, et le gouvernement projette aussi de signer une convention avec Maurice » explique Hermann Tandra, Directeur général du travail au sein du ministère de la Fonction publique.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter